"50 Nuances de Grey" booste les sexshops : "Nous vendons plus de cordes que Castorama ces derniers temps"

"50 Nuances de Grey" booste les sexshops : "Nous vendons plus de cordes que Castorama ces derniers temps"

SEXE – Ce mercredi 8 février, le second volet de "50 Nuances de Grey" sort en salles. Cette histoire érotique déclinée en livres et films rend-elle les Français plus coquins ? Réponse avec Patrick Pruvot, fondateur des boutiques Passage du Désir.

3,8 millions d’entrées en salle pour le premier volet, plus de 5 millions de livres vendus depuis sa parution en France. 50 Nuances de Grey fait des émules, jusqu’à devenir instigateur de la tendance "Mommy Porn" - le porno pour mamans. L'histoire : une jeune étudiante vierge et ingénue, Anastasia Steele, est séduite par le milliardaire, Christian Grey. La jeune fille signe un contrat qui permet à son amant de la dominer, de l’attacher et de la frapper.

"Le premier roman a permis aux Français d’être un peu plus à l’aise avec les jeux intimes", lance Patrick Pruvot, fondateur de Passage du Désir. Dans cette boutique dédiée au sexe, l’achalandage met en avant les produits à l’effigie de 50 Nuances plus sombres, le second volet de la série. "C’est la première fois qu’il y a une ligne de produits dérivés Bondage et Sado-Maso. C’est un peu comme Star Wars, mais dans un autre registre", en rit Patrick Pruvot.

Le bondage séduit

Toujours selon lui, "les Français sont relativement prudes et 50 Nuances de Grey leurs donne le bon prétexte pour des cadeaux un peu olé-olé". Mais les Français restent assez soft sur leur achat, le plus grand succès étant la cravate de Christian Grey "le best-seller absolu de la gamme, qui sert à nouer les mains".


Le deuxième objet le plus vendu est la corde avec une texture proche de la soie. "Nous en vendons plus que Castorama ces derniers temps", plaisante le fondateur de la boutique de soft-porn. D’après l'expérience de cette chaîne de magasins, le portrait-type de cette "nouvelle clientèle" tentée par les jeux érotiques serait très proche des personnages du film. "Des jeunes femmes de 20-35 ans et des hommes légèrement plus âgés." 

Seulement 14% des Français possèdent un sextoy, un chiffre très inférieur aux pays limitrophes. Selon une étude BVA, datant de 2015, seulement 10% des personnes interrogées affirme que 50 Nuances de Grey a eu un impact sur leur vie intime. Mais le fondateur du Passage du Désir l'affirme : après la sortie des romans ou du premier film qui raconte les aventures sexuelles de Chrisitan Grey, la fréquentation de ses boutiques a augmenté de 15% et le chiffre d’affaires de 28%. "L’année dernière, il n’y a pas eu de film ou de roman et nos chiffres ont baissé. Il y a un impact significatif. Les films servent de prétextes, de mise à l’esprit."


Avec la sortie du second volet, 50 Nuances plus sombres, il y a des chances que les Français se remettent à consommer des sextoys, comme en 2012 et 2015.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques