Abdellatif Kechiche vend sa Palme d'Or aux enchères pour financer son prochain projet

Abdellatif Kechiche vend sa Palme d'Or aux enchères pour financer son prochain projet

DirectLCI
AVIS AUX AMATEURS - Visiblement, Abdellatif Kechiche a du mal à faire "Mektoub my love". Aussi, pour boucler son budget, le réalisateur primé à Cannes, vend sa palme d'or obtenue pour "La vie d'Adele".

On peut avoir été primé à Cannes, être un réalisateur au talent reconnu et avoir du mal à boucler le budget de son film. C'est le cas du réalisateur niçois, Abdellatif Kechiche qui va vendre aux enchères des objets de ses différents films afin de financer "Mektoub my love", une coproduction franco-italienne tirée de La Blessure, la vraie, un roman de François Begaudeau. 


Ce dyptique devrait être composé de "Les dés sont jetés" et "Pray for Jack". Ils devaient initialement être présentés à Cannes cette année mais en proie à des difficultés financières tout est "bloqué par un problème de contrat", comme il l'indiquait dans une interview à Nice-Matin, en avril dernier. Aussi, pour financer ce projet, Kechiche va vendre les peintures à l'huile, issue de "La vie d'Adele" et sa Palme d'Or, obtenu en 2013, pour ce même film. 

Deux films au lieu d'un et des soucis financiers

Dans un communiqué cité par Hollywood Reporter, la société de production de Kechiche, Quat'sous, indique : "Pour réunir les fonds nécessaires pour terminer la post-production sans plus de délais, la société française de production et de distribution Quat'Sous vend aux enchères des souvenirs en rapport avec le travail de Kechiche", dit le communiqué. "Les objets vendus vont de la Palme d'Or aux peintures à l'huile qui jouaient un rôle déterminant dans La Vie d'Adèle", précise la société. Selon le site américain, le porte-parole de Kechiche n'indique pas le montant requis pour finir le film, citant un accord de non divulgation des montants entre les financiers et la société de production. Mais sachant qu'en France, le budget moyen d'un film se situe entre 5 et 10 millions d'euros, les 20.000 euros que vaut la Palme d'Or risquent de ne pas être suffisants.

En vidéo

Comment est confectionnée la palme d'or du festival de Cannes ?

Cette vente aux enchères est la énième embûche rencontrée par Kechiche pour son film. Dans Nice-Matin, il expliquait avoir "signé avec plusieurs partenaires financiers, France Télévisions, Canal+, Pathé Films". "Je m'étais engagé pour un film. A l'arrivée, il y en a deux. Cela sort du cadre normal ce qui a posé un problème avec les contrats. Surtout à France Télévisions", disait-il en avouant comprendre la position du groupe "dans la mesure où c'est de l'argent public". 


"D'où la nécessité de régler les choses devant le tribunal de grande instance de Paris. Je le dis sans animosité. Il s'agit d'un cas de jurisprudence, je ne vois tout simplement pas d'autre solution que de s'adresser à la justice. (...) Malheureusement cela rend impossible toute projection pour le moment", concluait Abdellatif Kechiche. 

Plus d'articles

Sur le même sujet