Alain Terzian, président des César : "La diversité ? Pour moi, c’est le talent qui doit parler !"

Alain Terzian, président des César : "La diversité ? Pour moi, c’est le talent qui doit parler !"

POLEMIQUE – Les César font-ils mieux que les Oscars sur la question de la diversité ? Nous avons posé la question au Président de l’Académie des arts et techniques du Cinéma lors de la conférence de presse qui a révélé les nominés à la 41e cérémonie, qui se déroulera le 26 février prochain au Théâtre du Châtelet, à Paris.

De l’autre côté de l’Atlantique, la polémique enfle : pour la deuxième année consécutive, aucun comédien afro-américain n'a été nommé aux Oscars. En France, en 40 ans, deux comédiens noirs ont été distingués. Isaac de Bankolé pour Black Mic-Mac et Omar Sy pour Intouchables. C’est peu : aussi la question de la diversité a-t-elle été soulevée ce mercredi matin lors de la conférence de presse des César 2016, qui seront décernés le 26 février prochain au Théâtre du Châtelet, à Paris.  

"La question n’est pas d’être exemplaire ou pas"
 
"A mon grand regret, je n’ai pas encore été nommé président des Oscars. Je n’ai pas d’avis sur ce qui se passe là-bas" a d'abord répondu Alain Terzian, président de l’académie des César. "En France, on est d’ailleurs plutôt à l’aise avec cette question-là. J’observe juste qu’Omar Sy ramassait il y a 3 ans. Il y a aussi eu Reda Kateb, Tahar Rahim, Leila Bekhti, Abdellatif Kechiche, Jamel comme président, Dany Boon qui est à moitié kabyle et qui revendique ses origines. Pour ne citer qu’eux. Les César ont leur identité et leur spécificité. La question n’est d’être exemplaire ou pas : pour moi, c’est le talent qui doit parler."
 
Et le Président, d’origine arménienne, de conclure sur une pirouette : "Je n’ai pas à juger des nominations.  La seule réflexion que je me fais sur la diversité, c’est qu’il faudrait faire un quota pour les Arméniens qui sont sous représentés." La question se pose néanmoins selon Louis-George Tin. Le président du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) réclame ainsi une réforme du collège des votants pour régler le problème, comme aux Etats-Unis. 

"Nous ne sommes pas un institut de sondage"
 
Quelle est effectivement la proportion de femmes et d’hommes dans ce collège ? Celle de votants issus de la diversité ? Nous avons posé la question à Alain Terzian : "Je n’en ai pas la moindre idée. Nous ne sommes pas un institut de sondage : nous n’établissons pas de panels, d’échantillons représentatifs de la population. Ce n’est pas notre problème. Pour les César, vous êtes éligible si vous êtes réalisateur, auteur, acteur, monteur, etc... Si vous faites partie d’une des catégories socio-professionnelles représentées aux César. Que vous soyez petit, grand, gros, maigre... "
 
Et le Président de clore le débat : "Si Omar Sy avait été en France, c’est lui qui aurait présidé la cérémonie. Il n’était malheureusement pas disponible. Pour le reste, à vous d’analyser la sélection." Second choix de luxe, la comédienne et humoriste Florence Foresti appréciera.
 
Concrètement quels seront les visages de la diversité cette année aux César ? Zita Hanrot et Soria Zeroual ont été nommées dans les catégories meilleure actrice et second rôle pour Fatima, la Marocaine Loubna Abidar pourrait rafler le César de l’actrice pour Much Loved, le Tamoul Antonythasan Jesuthasan celui du meilleur acteur pour Dheepan. Et la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Erguven a récolté neuf nominations avec son magnifique Mustang.

A LIRE AUSSI
>>
Marguerite en tête des nominations aux César 2016 >>  Les Oscars trop blancs ? Les César c'est pire !

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques