"Alien : Covenant" : la Chine censure le baiser gay de Michael Fassbender avec son double

SHOCKING - Sorti le week-end dernier en Chine, "Alien : Covenant" s’est installé en tête du box-office. Mais le blockbuster de Ridley Scott a été expurgé de six minutes… dont une séquence où le cyborg incarné par Michael Fassbender embrasse son double sur la bouche.

Alien : Covenant cartonne en Chine. Avec 28.6 millions de dollars de recettes le week-end dernier, le nouveau volet de la saga de SF s’est tranquillement installé en tête du box-office local. Mais ce n’est pas tout à fait le même film que celui qu’on a pu découvrir en France, le mois dernier. Six minutes au total ont en effet été coupées à la demande des autorités locales. Des scènes sanglantes - et elles sont nombreuses. Et puis une autre, plus psychologique, au cours de laquelle le cyborg David, interprété par Michael Fassbender, embrasse sur la bouche Walter, sa copie incarnée par… le même acteur. 


"On sent vraiment qu’il manque quelque chose lorsque la séquence du baiser gay est supposée intervenir", explique au Hollywood Reporter une spectatrice qui a découvert le film samedi soir avec des amis dans l’un des nombreux cinémas de Shanghai qui le projettent. La jeune femme explique qu’elle avait été informée de la coupe en question dans les médias d’un pays où la représentation de l’homosexualité à l’écran reste encore bien souvent un tabou.

Ainsi en 2005, Retour à Brokeback Mountain, l’histoire d’amour entre deux cowboys gays, réalisée par le cinéaste taïwanais Ang Lee, n’avait pas reçu son visa d’exploitation en Chine. De façon générale, les contenus exposant des relations homosexuelles sont régulièrement bloqués à la télévision et sur les sites de streaming légaux. En début d’année, toutefois, les autorités avaient permis la sortie, sans coupe, de La Belle et la Bête


Dans cette adaptation "live" du classique de Disney, le personnage baptisé LeFou (Josh Gad) - premier personnage ouvertement gay au royaume de Disney, après un lobbying de longue haleine de la communauté LGBT, notamment sur les réseaux sociaux - laisse entendre qu’il développe des sentiments envers Gaston (Luke Evans), le chasseur qui courtise Belle (Emma Watson).

L’an dernier, le blockbuster Paramount Star Trek : Sans Limite mettait déjà en scène un personnage homosexuel. Sulu, incarné, par John Cho, était accueilli au retour d’une mission par son compagnon et leur enfant. Une scène très courte, mais suffisamment significative pour témoigner d’une évolution des mentalités au sein des grands studios. Dans Alien : Covenant, distribué par la Fox, le baiser de Michael Fassbender n’est pas le seul "moment gay" mis en scène par le vétéran Ridley Scott.


Un peu plus tôt dans le film, le soldat Lope (Demian Bechir) pleure son amant Hallett (Nathaniel Dean), tué par un alien très en colère. Mais ce n'est pas tout ! Dans une séquence pré-générique, uniquement diffusée en février sur le net, les deux hommes échangeaient même un baiser lors d’une soirée bien arrosée avec l’équipage du vaisseau…

Sorti en France le 10 mai dernier, le 19 aux Etats-Unis, Alien : Covenant est la suite directe de Prometheus, préquel de la saga Alien déjà réalisée par Ridley Scott, en 2012. Le réalisateur britannique, auteur du premier film de la saga en 1979, met en scène un vaisseau spatial qui transporte une colonie humaine vers une nouvelle planète habitable lorsque l'équipage est réveillé pour de mystérieuses raisons...

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques