"Brice 3" : le film entier sur YouTube avant sa sortie... enfin, presque

BLUFF. "Brice 3" disponible en intégralité sur YouTube... Pendant trois minutes, le spectateur, éberlué, y croit. Mais c'est évidemment pour de faux ! Brice de Nice voulait juste casser ceux qui téléchargent illégalement les films. Pour voir le vrai film, direction la salle de cinéma ce mercredi.

Sa planche sous le bras, il attend la vague de ses rêves sur les bords de la Méditerranée: Brice de Nice, le surfeur frimeur qui "casse" plus vite que son ombre, personnage inventé et interprété par Jean Dujardin, est de retour mercredi au cinéma, après un premier volet qui a attiré près de 4,5 millions de spectateurs en 2005. Pas d’erreur, Brice 3 est bien la suite du premier opus: "Parce que le 2, je l’ai cassé!", explique sur l’affiche le grand dadais aux cheveux paille, avec son t-shirt jaune canari et ses pantalons noirs bouffants, créé sur scène par Jean Dujardin en 1996 dans la troupe des "Nous C Nous".

Un coup de promo dans l'air du temps

Ainsi, alors que le Brice 3 de James Huth sort en salles ce mercredi, une version pirate a malencontreusement fuité vendredi dernier sur YouTube. De quoi mettre en émoi toute l'équipe du film, victime d'un tour. Jusqu'à ce que l'on se rende compte en réalité qu'il s'agit d'une (bonne) blague. Au bout de trois minutes de film téléchargé (avec timecode et bandeau Gaumont, comme sur les versions piratées sur le net), surpris e: Dujardin grimé en Brice interrompt le visionnage pour casser celui qui pensait pouvoir regarder le film impunément. 


Pour sûr, le concept consistant à diffuser le film via un compte bidon de hater (B Agostini) et un résumé mal orthographié ("Film réalisé par james huth avec jean du jardin. C la suite de brice de nice 1 le film") a fait parler de lui. Un coup de promo parfaitement dans l'air du temps, à la fois ironique et réflexif, interrogeant incidemment notre consommation des images. Diantre, qui aurait pensé un jour que Brice de Nice deviendrait Warholien ?

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques