Costa-Gavras sur les idées de Zemmour, Finkielkraut, De Villiers : "Chaque maison a ses toilettes ou sa fosse septique, ou ses barbares"

Costa-Gavras sur les idées de Zemmour, Finkielkraut, De Villiers : "Chaque maison a ses toilettes ou sa fosse septique, ou ses barbares"

CASH - Costa-Gavras est en pleine forme. Le réalisateur de "Z" et de "L'aveu" ne mâche pas ses mots dans une interview accordée au magazine "Les Inrockuptibles", où il revient, entre autres, sur les médias, la démocratie et les idées réactionnaires de certains de ses contemporains.

Bonne nouvelle pour les cinéphiles : Arte vient de publier un coffret DVD du cinéaste Costa-Gavras, réunissant pour la première fois ses neuf premiers films. A cette occasion, le cinéaste est revenu pour Les Inrockuptibles sur sa carrière, ses engagements et ses inquiétudes concernant les médias et et la démocratie. 


Ceux qui ont aimé Z, L'Aveu ou encore Le Couperet le savent, Costa-Gavras a toujours aimé à disséquer les problématiques de son temps. Chaque long métrage est, pour lui, l'occasion de témoigner de son engagement dans ses idées et de délivrer un message à propos du pouvoir. Ses premiers succès sont des thrillers politiques; il est passé ensuite au drame sentimental puis à la social-fiction sans perdre son engagement. 

Avec la mondialisation et la prise du pouvoir par la finance, la démocratie s’est beaucoup affaiblieCosta-Gavras dans "Les Inrockuptibles"

Quand les deux journalistes des Inrockuptibles lui demandent quel regard il porte sur les films politiques et sociaux d'aujourd’hui, le réalisateur cite Merci patron! ("François Ruffin révèle les coulisses du dialogue social avec de l’ironie, c’est très fort"), les films de Ken Loach (Moi, Daniel Blake, qui a glané la Palme d'or au dernier Festival de Cannes) et La fille de Brest de Emmanuelle Bercot sur l’affaire du Mediator. 

Et lorsque les deux journalistes des Inrockuptibles lui parlent de démocratie et des idées réactionnaires de Zemmour, Finkielkraut, De Villiers qui ont le vent en poupe, le cinéaste assène : "Ecoutez, chaque maison a ses toilettes ou sa fosse septique, ou ses barbares. Que voulez-vous que je dise de plus…(...) L’essentiel d’après moi, c’est l’éducation et la culture. La façon dont les médias éduquent et informent aujourd’hui est un problème. Tout le monde fait du spectacle, ce n’est plus de l’information."

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    En ce moment

    Rubriques