Comédies françaises : et si les spectateurs n’avaient plus envie de rigoler au cinéma ?

Comédies françaises : et si les spectateurs n’avaient plus envie de rigoler au cinéma ?

DirectLCI
BUSINESS - Après les échecs de "Gangsterdam" et "A bras ouverts", de nouvelles comédies françaises sortent sur les écrans ces prochains jours. Si le genre est une spécialité tricolore, ses scores récents ont de quoi inquiéter les producteurs… Voire même de faire peur.

14 diffusions en 40 ans, qui dit mieux ? Avec plus de 6 millions de téléspectateurs, dimanche dernier sur France 2, La Grande Vadrouille a encore prouvé, si besoin était, que les grands films ne meurent jamais. Mais surtout que la comédie est un genre qui transcende les générations. Même si l’humour gaulois, comme la société française, a (un peu) évolué depuis 1966. Les dernières pochades tricolores auront beau bénéficier d’une diffusion télé dans quelques mois, pas sûr qu’elles résistent à l’épreuve du temps... 


Champion du box-office en 2015 avec plus de 8 millions d’entrées cumulées pour Les Nouvelles Aventures d’Aladin et Les Profs 2, Kev Adams vient de connaître le premier échec de sa jeune carrière avec Gangsterdam. Après le succès d’estime de Radiostars, le réalisateur Romain Levy espérait attirer les fans de l’humoriste. Hélas ! Avec 312 330 entrées en deux semaines, le film n’a pas trouvé son public, plombé par le bad buzz de la réplique sur le "viol cool", fustigée sur les réseaux sociaux.

En vidéo

Gangsterdam avec Kev Adams, la bande-annonce

Avant même le premier clap, A bras ouverts faisait polémique. Le film, baptisé à l’origine Sivouplééé, marque les retrouvailles entre le réalisateur de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon dieu et sa star, Christian Clavier, dans le rôle d’un intello de gauche qui accueille chez lui une famille de roms. Descendue en flammes par la critique, cette comédie n’a attiré que 400.000 spectateurs en première semaine, puis 200.000 en deuxième. Pour mémoire, le "Bon Dieu" avait attiré plus d’1.5 millions de spectateurs en première, pour finir sa course à 12 millions.

En vidéo

A bras ouverts, la bande-annonce

Déception aussi pour Boule et Bill 2, sorti mercredi dernier. Alors que le premier volet de l’adaptation de la célèbre BD avait cumulé plus de 2 millions de spectateurs dans les salles, en 2013, la suite démarra très timidement, avec moins de 150.000 spectateurs à la date de dimanche soir. Soit l’un des plus mauvais démarrages de la carrière de Franck Dubosc, pourtant l’une des figures les plus bankables d’une comédie française à la peine depuis le début de l’année. 


Hormis Raid Dingue de et avec Dany Boon, n°1 du box-office 2017 pour l’heure, avec 4.5 millions d’entrées, et Alibi.com, qui confirme la popularité grandissante de Philippe "Baby Boom" Lachau, avec près de 3.5 millions de spectateurs, les succès se comptent sur les doigts d’une main. Si des petits budgets comme Il a déjà tes yeux et L’ascension ont franchi la barre du million, ce ne sera pas le cas de L’Embarras du choix avec Alexandra Lamy (436.384 entrées en cinq semaines), ni de Telle mère telle fille avec Camille Cottin (171.733 entrées en trois semaines).

Valérie Lemercier pour nous sauver ?

Et que dire de Mes Trésors avec Jean Reno et Camille Chamoux ? Sorti le 4 janvier dernier, le film de Pascal Bourdiaux, également aux commandes de Boule et Bill 2, a quitté les écrans au bout d’un mois, après n’avoir attiré que 140.912 spectateurs. Ces échecs prouvent une bonne fois pour toute que la présence d’acteurs connus sur l’affiche ne garantit pas le succès d’une comédie, loin de là.


Surproduction ? Baisse de qualité générale ? Concurrence des blockbusters américains voire de l’élection présidentielle ? Toujours est-il que les scores récents de la comédie française ne font rigoler personne. Si bien que producteurs et exploitants attendent déjà avec inquiétude les scores de Sous le même toit de Dominique Farrugia, ce mercredi 19 avril, avec Gilles Lellouche et Louise Bourgoin au générique. Mais aussi de Jour J de et avec Reem Kherici, le 26 avril.

En vidéo

"Sous le même toit", le divorce selon Dominique Farrugia

Grosse attente également autour de Marie-Francine, le nouveau film de et avec Valérie Lemercier en salles le 31 mai prochain. Si Palais Royal et ses 2.7 millions d’entrées en 2005 avait fait sensation, qui se souvient de 100% Cachemire et ses 465 000 entrées il y a quatre ans ? La bande-annonce, dans laquelle on découvre la comédienne en quinqua au bord de la crise de nerfs est plutôt savoureuse, avouons-le...

En vidéo

Bande-annonce "Marie-Francine" avec Valérie Lemercier

Finalement c’est peut-être du petit écran que l’humour à  la française devra son salut. Après le succès de la première saison en 2015, avec plus de 4 millions de téléspectateurs pour chacun des six épisodes, Dix pour cent, satire mordante du showbiz, revient pour une deuxième salve, à partir de mercredi soir sur France 2. Le premier est déjà disponible en ligne. Et on vous rassure, c’est tordant… 

Plus d'articles

Sur le même sujet