"Fast and Furious 8" : pour Michelle Rodriguez, "c’était difficile d’avancer sans Paul Walker"

"Fast and Furious 8" : pour Michelle Rodriguez, "c’était difficile d’avancer sans Paul Walker"

DirectLCI
UN SEUL ÊTRE VOUS MANQUE - Alors que la sortie du 8e - déjà - volet de la saga approche, l'équipe du film a multiplié les interviews ces derniers jours. Et n'a évidemment pas coupé aux questions sur Paul Walker, tué dans un accident de la route il y a trois ans et demi. Michelle Rodriguez s'y est pliée lors de l'avant-première mondiale le week-end dernier.

Son nom est désormais indissociable de la franchise qui a fait de lui une star. Fast 8, 9, 10... Peu importe le nombre de suites que comptera la saga Fast and Furious, l'ombre de Paul Walker planera toujours sur ses anciens collègues. Ils en ont encore fait l'expérience lors de la promotion de The Fate of the Furious. Le 8e volet, qui sort en salles ce mercredi, est le premier sans l'acteur américain, tué dans un accident de la route lors du tournage du 7e film fin 2013. 

Vient alors la question à un million, posée des centaines de fois, même par nous (voir plus bas), à Vin Diesel : "Comment allez-vous et comment tout cela s'est passé ?" 


"Ce n'était pas facile", a répondu Michelle Rodriguez au micro de E! lors de l'avant-première mondiale du film à New York.  "Je pense que c'est l'une des raisons principales pour lesquelles ce film-là est plus sombre, ce n'est plus seulement du fun et des jeux...", déclare-t-elle avant de répéter : "c'était difficile d'avancer sans lui, il était un peu le moteur de notre enthousiasme, celui qui faisait qu'on était tous excités comme des enfants".

Pour tous les fans, il aurait été injuste d’en rester làVin Diesel

Promo oblige, l'actrice revient ensuite sur le film : "Ce qui est important au final, c'est que [la franchise] soit devenue un monstre mondial (...). Personne d'autre ne dépense 300, 250 millions pour une audience multi-culturelle en dehors de la science-fiction. Donc nous avons une responsabilité et nous devons la maintenir", explique-t-elle avant de faire une ultime dédicace à son défunt partenaire : "Paul est un membre très important de la famille mais au final, nous avons une grande responsabilité et c'est une responsabilité mondiale donc nous devons continuer à faire notre chemin", poursuit-elle.

En vidéo

VIDÉO - L'interview de Vin Diesel

Un discours proche de celui tenu par Vin Diesel, que nous avons rencontré la semaine dernière lors de sa venue à Paris. L’acteur de 49 ans a reconnu qu'il avait hésité avant de reprendre le rôle de Dominic Toretto. "J’avais des réserves à l’idée de finir le 7. Et ces réserves étaient encore présentes au moment de faire le 8. La question n’était pas de savoir si je devais mais si je pouvais le faire", nous a-t-il dit entre deux soupirs, affirmant que Paul Walker leur avait été "arraché". 


Puis il a poursuivi :"il m’a semblé que pour tous les fans, il aurait été injuste d’en rester là. Et puis je me suis rappelé qu’en interviews, Paul expliquait que le 8 était 'garanti'. Peut-être que j’ai juste voulu tenir sa promesse." Une promesse qui a fait de Fast and Furious 7 le 6e plus gros succès de tous les succès avec quelque 1,5 milliard de dollars de recettes au box-office mondial.

Plus d'articles

Sur le même sujet