Festival de Deauville 2017 : Antonio Banderas revient sur les planches, Michelle Rodriguez décale son hommage

REPORTAGE - Venu présenter en avant-première "La Musique du Silence" de Michael Radford, Antonio Banderas était ce mercredi la star du 43e Festival de Deauville, Une sorte de biopic consacré au ténor aveugle Andrea Boccelli, justifiant le retour du comédien sur les planches.

Après un lundi et un mardi essentiellement consacrés à la compétition, voici le retour des stars sur les planches. En l'occurence Antonio Banderas, présent au 43e Festival de Deauville pour soutenir le film La Musique du Silence, sorte de biopic consacré à Andrea Bocelli dans lequel il n'a qu'un (très) second rôle.


Pour la peine, l'acteur révélé par Pedro Almodovar dans les années 80 a inauguré sa cabine sur les planches façon Zorro. Une tradition lorsque l'on vient au Festival de Deauville. Que l'on se rassure, Antonio n'a rien perdu en popularité, comme en témoignait la présence de nombreux chasseurs d'autographes et de fans armés de leur selfie-stick. Ni même en humour.

L'inauguration de la cabine, devant une foule assez nombreuse, a en effet donné lieu à un moment assez gaguesque où Antonio a soulevé le drapeau américain à la manière d'un torero dans une arène (hommage à Almodovar ?) et multiplié les acrobaties pour la plus grande joie de ses aficionados. 

Benjamin Biolay et Michel Hazanavicius à notre micro

Pendant que nous enchaînions les films en compétition (nous en reparlerons une fois le palmarès révélé), nous sommes aussi allés à la rencontre de ceux qui composent le jury comme le président Michel Hazanavicius qui révèle une prédilection pour le film noir des années 40, notamment ceux réalisés par Anthony Mann comme Incident de frontière et La rue de la mort. Ou encore le membre Benjamin Biolay qui voue un amour inconditionnel pour Marilyn Monroe


Nous sommes également allés à la rencontre de ceux qui font le cinéma américain et qui donnent à réfléchir sur ce que signifie être "artiste dans l'Amérique de Trump". A cette question, le réalisateur Joshua Z. Weinstein (Brooklyn Yiddish), ancien documentariste passé du côté de la fiction, répond en dépeignant dans ce long métrage en compétition le quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Il raconte comment un modeste employé d'une épicerie se bat pour la garde de son jeune fils - ayant perdu sa femme, la tradition hassidique lui interdit de l'élever seul. A notre micro, Joshua Z. Weinstein a des choses à dire et les dit bien.

Jeudi, ce devait être au tour de la comédienne Michelle Rodriguez (oui, oui, Letty dans Fast and Furious) d'avoir droit à son hommage au Festival de Deauville. Ce sera finalement vendredi, l'actrice ayant décalé d'une journée pour une raison inconnue.


L'hommage à Michelle aura lieu le même jour que l'hommage très attendu au réalisateur Darren Aronofsky qui viendra présenter son nouveau long métrage Mother ! en avant-première. Dévoilé ce mardi à la Mostra de Venise, ce cauchemar éveillé rappelle à quel point le réalisateur de Requiem For A Dream n'a peur de rien. Jusqu'au-boutiste, noir et surpuissant, le film devrait impressionner lors de sa projection. Et le Festival de Deauville de se poursuivre de façon très intense.

En vidéo

Mother ! Darren Aronofsky en 7 films

On notera enfin l'arrivée de Vincent Lindon, LE chouchou des festivaliers, invité pour la vie à Deauville, qui se fait applaudir à chaque fois qu'il apparaît. 

Plus d'articles

Sur le même sujet