Ils font quoi les héros des César 2016 dans la vie ?

Ils font quoi les héros des César 2016 dans la vie ?

CV – La grande famille du cinéma français se réunit ce vendredi soir au Théâtre du Châtelet pour une 41e cérémonie des César plus que jamais en prise avec l'actualité. La preuve avec les métiers des personnages incarnés par les comédiens des principaux films nominés.

Hormis les orphelines de Mustang, les héros et héroïnes des films nommés à la 41e cérémonie des César sont tous, ou presque, entrés dans la vie active. Avec des jobs qui ne font pas forcément rêver. Mais que leurs interprètes subliment tous, à leur manière.

Concierge... comme Dheepan, le héros du film éponyme de Jacques Audiard, interprété par Antonythasan Jesuthasan. Bon d'accord, il était combattant tamoul dans une vie antérieure (le personnage et l'acteur aussi). Mais vu qu'il débarque dans une banlieue chaude en région parisienne, rempli de dealers armés jusqu'aux dents, c'est presque pareil.

Femme de ménage... comme Fatima, le personnage principal du film du même nom, incarnée par Soria Zeroual... elle-même agent d'entretien dans la vraie vie. Soit l'histoire d'une femme issue de l'immigration maghrébine, qui élève seule ses deux filles nées en France, devant la caméra de Philippe Faucon.

Vigile... comme Thierry, le père de famille incarné par Vincent Lindon dans La loi du marché de Stéphane Brizé. Après a une longue période de chômage, entrecoupés d'agaçantes visites à Pole Emploi, ce brave homme accepte un emploi de surveillance dans une grande surface dans La loi du marché. Sauf que lorsqu'on lui demande d'espionner ses collègues, ça chauffe sous la moustache.

Juge pour enfants.. comme Florence Blaque, le personnage incarné par Catherine Deneuve dans La Tête Haute, réalisé par Emmanuel Bercot. Soit la femme pleine de courage - et de patience - qui va tenter de ramener sur le droit chemin Malony, l'ado instable auquel la révélation Rod Paradot prête ses traits.

Restaurateur... comme Georgio, le héros mégalo de Mon Roi, la romance toxique de Maïwenn. Vincent Cassel lui prête son charisme, son ambiguité aussi, face à une Emmanuelle Bercot bouleversante en avocate sûr d'elle en apparence, mais rongée par une passion destructrice.

Anthropologue... comme Paul Dédalus, le personnage principal de Trois souvenirs de ma jeunesse, incarné tour à tour par le jeune Quentin Dolmaire et Mathieu Amalric, le comédien fétiche du réalisateur Arnaud Desplechin. Bon mais ça fait quoi un anthropologue exactement dans la vie ?

Rentière... comme Marguerite, l'héroïne tragique du film du même nom, interprétée par la divine Catherine Frot devant la caméra de Xavier Giannoli. Dans le Paris des années 1920, cette femme un brin fofolle est persuadée de son talent de chanteuse d'opéra. Persuadée seulement. Car artiste, c'est un vrai métier !

A LIRE AUSSI
>>
Loubna Abidar va-t-elle chiper le César promis à Catherine Frot ?
>> Mais qui est Soria Zeroual, l'héroïne de Fatima ?
>> Mais qui est Antonythasan Jesustan, le Tigre de Dheepan ?

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques