Isabelle Huppert : en route pour l’Oscar grâce à son rôle pervers dans "Elle" ?

SIMPLY THE BEST - Les chances pour Isabelle Huppert de remporter l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans "Elle" de Paul Verhoeven ne cessent d’augmenter. La comédienne a remporté cette nuit le Gotham de la meilleure actrice. Une première pour une Française.

Le palmarès des Gotham Awards 2016 vient d'être dévoilé. Indicatrices d’une tendance,  ces récompenses consacrées à la production indépendante avaient récompensé le futur gagnant des Oscars ces deux dernières années, soit Birdman d'Alejandro Gonzalez Inarritu et Spotlight de Tom McCarthy. 


En 2016, Moonlight s’impose comme le grand vainqueur, remportant le prix du meilleur film et du meilleur scénario. Le drame de Barry Jenkins, racontant de l'enfance à l'âge adulte la vie d'un jeune homme qui tente de trouver sa place au cœur des quartiers chauds de Miami, s’impose de plus en plus sérieusement comme un prétendant fort. 


Parmi les lauréats, deux récompenses qui font plaisir. D’un côté, Casey Affleck, formidable dans le non moins formidable Manchester by the sea, qui gagne le prix du meilleur acteur. D’un autre côté, Isabelle Huppert qui face à une concurrence extrêmement rude (Kate Beckinsale pour Love & Friendship ; Annette Bening pour 20th Century Women ; Ruth Negga pour Loving et, par-dessus tout, la grande favorite, Natalie Portman pour Jackie) parvient à s’imposer, remportant le prix de la meilleure actrice.

"Elle", un portrait de femme "très contemporain", pour Isabelle Huppert

Isabelle Huppert, de plus en plus proche d’une statuette dorée

Une première pré-sélection pour les Oscars sera annoncée en décembre avant les 5 finalistes qui seront dévoilés le 24 janvier. Le réalisateur du film, Paul Verhoeven, ne tarissait quant à lui pas d'éloges sur son interprète: "Isabelle Huppert n'a jamais vraiment été récompensée aux Etats-Unis, elle l'a beaucoup été en France bien sûr, mais aux Etats-Unis c'est quelque chose de nouveau pour elle de recevoir autant d'attention".


"Je n'ai jamais travaillé avec une actrice, ou acteur, aussi doué. C'est un talent extraordinaire et pour moi Isabelle fait le film, dirige le film dans un niveau supérieur", a ajouté le réalisateur de Basic Instinct (1992). Il avait initialement prévu de tourner Elle aux Etats-Unis, mais après les refus de nombreuses actrices américaines, trouvant le rôle trop provoquant, le réalisateur a "fui vers la France". En France, dit-il, "en tant que réalisateur on peut faire ce qu'on veut".


En compétition au dernier Festival international de Cannes, Elle, thriller transgressif et adaptation d'un roman de Philippe Djian, met en scène une femme d'affaires dont la vie bascule après avoir été brutalement agressée un soir par un homme cagoulé.

Le réalisateur de 'Elle", "un grand obsessionnel", confie Isabelle Huppert

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques