Le nom d'un acteur noir zappé sur l'affiche des "Visiteurs 3" crée la polémique

Le nom d'un acteur noir zappé sur l'affiche des "Visiteurs 3" crée la polémique

BAD BUZZ – Gaumont a dû se justifier après avoir dévoilé une affiche des ''Visiteurs 3'' sur laquelle neuf acteurs posent alors que seuls huit d'entre eux sont nommés. L'absence du nom de Pascal Nzonzi, acteur franco-congolais, n'est pas passé inaperçu sur Twitter.

Dans un autre contexte, la polémique n'aurait probablement pas vu le jour. L'affiche des Visiteurs 3, dévoilée la semaine dernière sur les réseaux sociaux par Gaumont, a suscité de nombreux commentaires négatifs.

En effet, sur ce visuel, neuf personnages de la saga humoristique battent le pavé parisien mais seuls huit d'entre eux sont nommés. Sur Twitter, les internautes se sont empressés de remarquer que l'acteur dont le nom avait été ''oublié'' était Pascal Nzonzi, le seul acteur noir de l'affiche. Alors que la controverse sur les ''Oscars trop blancs'' ne retombe pas, cette maladresse a fait réagir au quart de tour les Twittos qui n'ont pas hésité à qualifier la situation de #RacismeOrdinaire. 

Une polémique ''démente'' pour Gaumont

Interrogé par le magazine Challenges , Gaumont a répondu que cela n'avait rien à voir avec la couleur de peau de l'acteur. La société de production a qualifié cette polémique de ''démente'' et a avancé des ''raisons contractuelles''. Franck Dubosc, Karin Viard, Marie-Anne Chazel ou Alex Lutz auraient ainsi signé des contrats spécifiant l'utilisation de leur nom pour la promotion du film.

Le fait est que Pascal Nzonzi est bien moins connu que ses collègues têtes d'affiche même si le public a pu le voir dans dans Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? et dans Le Crocodile du Botswanga. Dans ce long métrage, réalisé comme les deux précédents épisodes par Jean-Marie Poiré, Pascal Nzonzi joue le rôle de Philibert, le compagnon de Prune, interprétée par Marie-Anne Chazel. Tout ce beau monde se retrouve en compagnie de Godefroy de Montmirail et de Jacquouille la fripouille au temps de la Terreur, alors que les têtes des opposants politiques tombent les unes après les autres au nom de la Révolution française.

A LIRE AUSSI
>>
Sacha Baron Cohen remet le prix de la meilleure actrice... blanche de l'année
>> Oscars "trop blancs" : Jada Pinkett Smith propose un boycott de la cérémonie
>> Les Oscars trop blancs ? Les César c'est pire !

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques