Loubna Abidar évoque son rôle dans "Much Loved" : "Je ne regrette rien"

Loubna Abidar évoque son rôle dans "Much Loved" : "Je ne regrette rien"

INTERVIEW - Pour avoir incarné une prostituée dans le film "Much Loved", Loubna Abidar a été victime d'une violente agression à Casablanca au Maroc. Aujourd'hui nominée pour le César de la meilleure actrice, elle s'est exprimée au micro de Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

En quelques mois, la vie de Loubna Abidar a bien changé. L'actrice d'origine marocaine, très engagée en faveur du droit des femmes, a décroché un rôle dans le film Much Loved. Elle y incarne une prostituée. Mais le résultat de ne sera pas du tout apprécié dans son pays d'origine. Interdit au Maroc, accusé de "porter atteinte aux moeurs et à l'intégrité morale des Marocains", le film est violemment rejeté. Et l'actrice, elle, est agressée.

Elle a pardonné à ses agresseurs

Au micro de Marc-Olivier Fogiel sur RTL , elle raconte ce moment terrible : "Ce sont trois jeunes, bourrés, dans leur voiture. Ils faisaient la fête". Elle affirme également avoir déjà pardonné ses agresseurs : "Je leur ai pardonné le lendemain, tout de suite, parce que ce n'est pas de leur faute. C'est la faute de quelques éléments de la presse marocaine, de quelques islamistes, quelques imams qui ont commencé de faire une fatwa".

Mais même si elle a pardonné, elle n'oublie pas : "C'était très violent, et au bout d'un moment, j'ai prié de mourir, j'ai prié, j'espérais que mon cœur allait s'arrêter tout de suite parce que c'était très dur et je n'ai pas compris ce qu'ils voulaient faire de plus à part de me frapper".

La France, son pays d'adoption

Interdite de porter plainte au Maroc, elle a trouvé refuge en France. Elle espère pouvoir faire venir sa fille sous peu : "Je ne peux pas la ramener en ce moment parce que je n’ai pas de papiers, je suis illégale en France". L'année prochaine, peut-être. Et pourtant, si c'était à refaire, elle n'hésiterait pas une seconde : "Si aujourd'hui Nabil Ayouch m'appelait pour faire le même film, je le ferais avec autant d'amour".

Très fière d'être sélectionnée pour le César de la meilleure actrice, elle continue à défendre le film : "C'est le film de ma vie. Je l'ai fait parce que j'aime beaucoup mon pays (le Maroc, ndlr), et j'aime beaucoup toutes les prostituées du monde arabe, qui sont différentes de celles des autres pays. Je les ai défendu à travers ce film".

A LIRE AUSSI
>> "Much Loved" : agressée et victime de menaces de mort, Loubna Abidar trouve refuge en France
>> Agressée pour avoir joué une prostituée dans "Much Loved", Loubna Abidar va écrire son histoire

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques