VIDEO - Couac historique aux Oscars : et le meilleur film est "La La Land"... oups, non... "Moonlight" !

EPIC FAIL – Lors de la cérémonie des Oscars, dimanche à Hollywood, Faye Dunaway a annoncé que "La La Land" était sacré meilleur film,alors qu’en réalité la prestigieuse récompense avait été attribuée à "Moonlight".

Et le pire des scénarios est à attribué à…. la cérémonie des Oscars. A la fin de la soirée, alors que tout le monde retenait son souffle en attendant la révélation du meilleur film de l’année, un énorme couac a eu lieu. Sur la scène du Dolby Theatre, Warren Beatty s’est retrouvé avec la mauvaise enveloppe entre les mains. Dans celle-ci se trouvait le nom d’Emma Stone, sacrée un peu plus tôt meilleure actrice pour son rôle dans La La Land. Malgré l’erreur, il a donné l’enveloppe à Faye Dunaway,  qui a alors annoncé le film de Damien Chazelle grand vainqueur. 


Toute l'équipe de La La Land est alors montée sur le podium et les producteurs ont commencé à adresser les traditionnels remerciements. C’est seulement à ce moment-là qu’ils ont été prévenus que le gagnant était en réalité Moonlight

"Il y a une erreur, Moonlight, c'est vous qui avez gagné le prix du meilleur film", a expliqué l'une des personnes présentez sur la scène en brandissant le carton et son enveloppe rouge. L'un des producteurs de La La Land, avec classe, a dit qu'il était honoré de donner la statuette qu'il avait crue sienne à ses "amis de Moonlight". "C'est très malheureux ce qui vient de ce passer" a déclaré l'animateur Jimmy Kimmel, mi-figue mi-raisin, pendant que la confusion régnait sur la scène du Dolby, où les équipes des deux films s'étreignaient pendant que l'une descendait et l'autre montait.


Moonlight, tourné pour seulement 1,5 million de dollars avec un casting noir, est aux antipodes du romantique et onirique La La Land et marque un tournant à 180 degrés après les vives polémiques sur le manque de diversité aux Oscars ces deux dernières années. Le réalisateur de Moonlight, Barry Jenkins a aussi été primé pour ce scénario centré sur un jeune garçon noir homosexuel qui grandit dans un quartier difficile.

Le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers, qui supervise le dépouillement des bulletins depuis 1935, a présenté dans la foulée de l’incident ses plus plates excuses. Ce sont, en effet, deux représentants de cette firme qui amènent à la dernière minute les enveloppes contenant les noms des lauréats. "Nous regrettons profondément ce qui s'est passé", a annoncé PriceWaterhouseCoopers dans un communiqué.


Ce n'est pas la première fois qu'une telle erreur sur le nom d'un gagnant se produit lors d'une cérémonie dédiée au 7e art. Vanessa Paradis en sait quelque chose. En 1991, la jeune femme, visiblement très stressée, est chargée de remettre le César du meilleur espoir féminin. Alors que Richard Bohringer vient de citer les quatre actrices en lice, Vanessa Paradis ouvre l'enveloppe et lit le nom de Judith Godrèche. Mortifiée, elle se rattrape aussitôt en annonçant que la véritable lauréate est... Judith Henry. Une séquence devenue culte dont se sont souvenus les Twittos en regardant les Oscars. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La cérémonie des Oscars 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet