"Salafistes" (temporairement) interdit aux moins de 16 ans

"Salafistes" (temporairement) interdit aux moins de 16 ans

VISA - L'interdiction aux moins de 18 ans du documentaire controversé "Salafistes", voulue par le ministère de la Culture, a été suspendue par la justice jeudi 18 février, une décision qualifiée de "victoire" par le coauteur du film, François Margolin.

Le 27 janvier, Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, avait décidé de suivre l'avis de la commission de classification des films et d'interdire Salafistes aux mineurs, en raison de "l'extrême violence" de certaines scènes du film, diffusées sans commentaires.

En attente d'un jugement sur le fond

Quelques jours après le départ de Fleur Pellerin, le statut du documentaire change. Comme indiqué par Me Jacques Molinié, l'avocat du ministère de la Culture, le tribunal administratif, saisi par les auteurs du film en référé (une procédure d'urgence), a abaissé provisoirement l'âge d'interdiction à 16 ans, en attendant un jugement sur le fond.

Coréalisateur du film avec le journaliste mauritanien Lemine Ould Salem, François Margolin a accueilli cette décision comme "une victoire et une défaite politique pour Fleur Pellerin, dont tous les arguments ont été démontés par le juge". Les auteurs du documentaire ont aussi engagé une procédure sur le fond qui vise, elle, à obtenir l'annulation pure et simple de l'interdiction de leur film aux mineurs.

Le ministère de la Culture "surpris"

"On nous disait qu'on faisait l'apologie du terrorisme, qu'on faisait le jeu des djihadistes et tout cela est démenti par le juge qui a dit que ce que nous avons voulu faire est exactement le contraire", a noté François Margolin. Pour les avocats de la société Margo Cinéma, productrice de Salafistes, le juge a considéré que le film "participe bien du droit à l’information du public et que la décision de l’interdire aux mineurs de moins de dix-huit ans était entachée d’illégalité".

Le ministère de la Culture a pour sa part "pris acte, avec surprise, de la décision du tribunal qui intervient alors que la commission de classification des films s'est, à deux reprises, prononcée en faveur de son interdiction aux mineurs".

A LIRE AUSSI >> Le documentaire "Salafistes" a été décrété interdit aux moins de 18 ans

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques