"Vaiana", un film d’animation féministe et écolo ? Ses réalisateurs assument !

DECRYPTAGE - Après "La petite sirène" et "Aladdin", les réalisateurs John Musker et Ron Clements se sont retrouvé pour donner vie à "Vaiana", nouvelle héroïne indépendante et polynésienne des studios Disney. LCI les a rencontrés pour les interroger sur leurs inspirations, leurs partis pris et l’accueil du film.

Une héroïne féministe ?

John Musker : C’est important de faire une histoire sur l’émancipation de la femme et de ne pas écrire de romance qui viendrait entraver cela. Vaiana est une histoire sur le passage à l’âge adulte, un voyage héroïque : elle a une quête, une mission. Les jeunes filles du monde entier peuvent s’identifier à Vaiana qui leur donne une leçon de ténacité, qui leur montre qu’il ne faut pas laisser les autres leur fixer de limites.

Une histoire polynésienne

Ron Clements : Un Ancien à Tahiti nous a dit : "Pendant des années, nous avons été absorbés dans votre culture. Pour une fois, pouvez-vous embrasser la nôtre ?". Cela a été notre objectif dès lors : faire partager au public un peu de l’expérience et des émotions que nous avions eus là-bas. (...) Les linguistes, les chefs, les archéologues, les anthropologues, les marins que nous avons rencontrés (aux Samoa, aux Fidji, à Tahiti, à Moorea, ndlr) ont été impliqués pendant tout le processus. Ils étaient "nos garants de l’histoire Océanique".

Extrait « La rencontre de Vaiana et Maui »

Une portée écolo

Ron Clements : C’est une problématique très importante dans le monde actuel et dans les îles. Les personnes qui y vivent ont affronté certaines choses bien avant la plupart des gens sur la planète : ils ont parfaitement conscience de ce qui arrive quand on déséquilibre la nature. Le respect de la nature est primordial dans leur culture. Ils disent d’ailleurs "Vous ne possédez pas la terre, c’est la terre qui vous possède". C’est une façon très intéressante et très pertinente de regarder le monde.

Des personnages stéréotypés ?

John Musker : Nous voulions que Maui soit une sorte de superhéros. Il devait être physiquement imposant pour soulever des îles. Et lors de nos voyages, nous avons rencontré des gens grands et puissants : nous voulions être fidèles à ce que nous avions vu et créer un personnage plus grand que la vie. Quant à Vaiana, nous la voulions délibérément différente des princesses qui l’ont précédée, moins délicate. Il fallait qu’on la croie capable de sauter d’une falaise, de combattre des monstres, qu’elle soit à la hauteur de Maui. Qui plus est, elle est belle, tout comme Maui est séduisant.

Dans le secret des stars — Vaiana, la nouvelle « Reine des neiges » ?

JT13H - "Vaiana, la légende du bout du monde" : le nouveau Disney au cœur de la Polynésie

"Bleu lumière" : la chanson de Disney qui pourrait remplacer celle de "La Reine des Neiges"

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques