"Valérian" : "spectacle hors du commun" ou "space-opéra de contrefaçon", que dit la critique du nouveau Luc Besson ?

REVUE DE PRESSE – En salles ce mercredi, "Valérian et la cité des mille planètes" marque le grand retour de Luc Besson à la SF, 20 ans après "Le Cinquième Elément". A l’arrivée, un blockbuster made in France qui n’a dans l’ensemble pas déplu à la critique, souvent acide avec le cinéaste français.

On vous l’a assez dit, Valérian et la cité des mille planètes a coûté cher, très cher pour une superproduction made in France (autour de 180 millions d'euros). Mais au-delà de l’ampleur économique du projet, que vaut l’adaptation de la bande-dessinée de Christin et Mézières ? A la lecture de la presse, le pari fou de Luc Besson serait plutôt une bonne surprise… 

Ils ont aimé

"Le spectacle est hors du commun : décors, espèces galactiques, effets spéciaux, poursuites à travers les systèmes solaires, tout étonne et ébouriffe (…) Comme souvent chez Luc Besson, le scénario est simpliste : le bien, le mal, avec des flash-backs pour être sûr que tout le monde a bien compris. Mais il y a quelque chose qui fait un bien fou dans ce blockbuster : la candeur."  Guillemette Odicino, Télérama


"Luc Besson nous en met plein la vue : feu d'artifice hyper coloré, Valérian et la Cité des mille planètes surprendra les fans de la BD, tant le film s'avère puissamment fidèle à la saga de Christin et Mézières. (...) Ce film va plus vite que la lumière, avec des héros qui cavalent sans cesse, quand ils ne sont pas eux-mêmes poursuivis, en vaisseau spatial, en sous-marin, au pas de course."

Renaud Baronian, Le Parisien

Avec son charme de blockbuster à la fois rutilant et pas tout à fait aux normes, "Valérian" ne démérite pasLes Inrocks

"Si le nouveau Besson connaît des ratés (en premier lieu un vrai fléchissement dans la conduite du récit dans sa seconde partie), il a aussi, dans sa première demi-heure, son grand morceau de bravoure : une impressionnante scène d’action jouée à différents paliers de réalité augmentée, où les assaillants actuels et virtuels s’écharpent dans une confusion savamment gérée. L’un dans l’autre, avec son charme de blockbuster à la fois rutilant et pas tout à fait aux normes, Valérian ne démérite pas." 

Jean-Marc Lalanne, Les Inrocks

Ils ont moins aimé

"Le film, qui ne manque pas d’ambition ni de générosité si on doit mesurer celles-ci au nombre de décors et de créatures peuplant son aire, ne parvient pourtant jamais à transcender l’impression qu’il n’est qu’un space-opéra de contrefaçon, nourri d’emprunts, fabriqué d’enjeux simplistes entrelacés de dialogues probablement écrits en français et trop hâtivement traduits." Didier Péron, Libération


"La vitesse est au rendez-vous, mais pas le rythme. Les tentatives de gag tombent à plat. Les décors, aussi variés soient-ils, sont comme interchangeables, surfaces glissantes où les yeux ne se fixent pas. Laissant ses personnages à l’état de figures, ses situations à l’état d’esquisses, Besson n’a pas su combler le vide entre les cases de la bande dessinée. Le récit, la chair, la vie, font défaut."

Isabelle Regnier, Le Monde

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques