VIDEO - 3 bonnes raisons de craquer pour "Vaiana", la perle de Tahiti made in Disney

DirectLCI
COUP DE CŒUR – Vaiana, le Disney de Noël inspiré des légendes polynésiennes, et réalisé par les papas de "La petite sirène" et "Aladdin", sort ce mercredi dans toute la France. LCI a adoré ce nouveau bijou entre tradition et modernité et vous explique pourquoi...

  • 1Parce que son héroïne est une jeune fille indépendante

    Exit les princesses diaphanes, fluettes ou amoureuses. Vaiana est casse-cou, athlétique et en quête d’accomplissement personnel : fille du chef d’un peuple du Pacifique, elle rêve de voguer sur les océans que les siens ont désertés il y a plus de 3000 ans. Quand sa grand-mère lui révélera les raisons de ce confinement sur l’île, elle décidera de rétablir l’ordre naturel. Avec le demi-dieu Maui, en partie responsable de ce déséquilibre, elle partira en pirogue contre l’avis de son père et tentera de restituer le cœur de Te Fiti, gardienne de la nature océanienne. Rébellion adolescente, affirmation de soi, absence de bluette ou d’un quelconque prince potentiel : après "Raiponce" et "La reine des neiges", Disney confirme que l’ère des damoiselles en détresse est plus que jamais révolu.
  • 2Parce que c'est une ode à la beauté de Tahiti

    Si "Lilo et Stitch" se passait sur Hawaï (mais pour conter une histoire extraterrestre), jamais Disney n’avait embrassé à ce point les cultures de l’Océanie. Ayant puisé leur inspiration dans les légendes et les traditions de Samoa, des Fidji ou encore de Tahiti, Ron Clements et John Musker proposent un univers graphique et visuel foisonnant où la terre et l’océan sont rois. Les premiers plans sur la nature fleurie et verdoyante de Motunui, l’île fictive de Vaiana très semblable à Moorea en Polynésie française), sont hallucinants de réalisme et de minutie au point de rivaliser avec les plus belles photos de ces îles paradisiaques.
  • 3Parce qu'on retrouve la patte Disney

    Chez l’oncle Walt, un bon dessin animé résulte de la savante association émotion-chanson-humour. Ce dernier est sans aucun doute de la partie grâce à Hei hei, coq écervelé et compagnon de voyage de Vaiana et Maui, dont l’égo démesuré prête lui aussi à rire. Côté partition, petit bémol en revanche : si "Le Bleu Lumière", chanson phare du film, devrait être repris en cœur par les fillettes, on est moins convaincu par les autres titres, moins fluides. La faute, peut-être, à une mauvaise traduction française, la VO étant plus convaincante. Mais rien qui ne plombe cependant ce voyage extraordinaire ponctué de moments magiques (Bébé Vaiana face à la mer, l’apparition de Te Fiti... ) et de clins d’œil (à "Aladdin", "La reine des neiges", "La petite sirène"...). De quoi, une fois de plus, réveiller notre âme d’enfant.

Plus d'articles

Sur le même sujet