Xavier Dolan incendie Netflix qui a raboté son film "Mommy"

Xavier Dolan incendie Netflix qui a raboté son film "Mommy"

FURAX – La plateforme américaine a diffusé le dernier film du jeune réalisateur québécois au Royaume-Uni et en Irlande sans avertir ce dernier qu'ils avaient changé son format original, carré, en un format plus large. Xavier Dolan a répliqué par une lettre cinglante sur Twitter.

Gare à celui qui modifie une œuvre sans le consentement de son créateur. Surtout quand celui-ci s'appelle Xavier Dolan. Mommy, son dernier film sorti en 2012, se caractérise notamment par son image carrée, un parti-pris absolument pas gratuit, choisi pour amplifier les émotions de l'histoire et de ses personnages. Sans spoiler ceux qui ne l'ont pas encore vu, disons que ce format prend tout son sens au milieu du film, même si on ne l'avait pas remarqué jusque-là.

Les termes cinglants d'un cinéaste à fleur de peau

Alors, que Netflix UK & Ireland diffuse le film sur sa plateforme en lui donnant un format plus traditionnel, c'est un crime artistique impardonnable. Avec toute l'arrogance de ses 26 ans, Xavier Dolan a fait savoir au géant américain ce qu'il en pensait, avec des termes assassins qui montrent l'attachement viscéral qu'il porte à son dernier bébé, et à son art en général.

"Qui vous a donné le droit de réviser mes choix, et à quel point avez-vous réfléchi à l’impact que ceci aurait sur mon film et le public ?", gronde-t-il, en ajoutant : "Vous n’avez pas réalisé ce film. Vous n’avez pas écrit ce film. Vous n’avez pas produit ce film. Alors est-ce que quelqu’un d’autre que moi a la liberté de faire ce genre de choix sur mon film? Non. (…) ne touchez pas à mon film. Prenez-le comme il est, ou ne le prenez pas. Les gens sont plus brillants que vous ne le pensez."

Netflix UK a sobrement répondu qu'ils allaient se pencher sur la question. Pour rendre peu après son format original à Mommy.

A LIRE AUSSI >> Adele pourrait intégrer le casting du prochain film de Xavier Dolan

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques