"Zootopie" : une comédie policière audacieuse et surtout hilarante

"Zootopie" : une comédie policière audacieuse et surtout hilarante

COUP DE COEUR - Dirigé par John Lasseter, le papa de Pixar, Disney Animation ne cesse de se réinventer à chaque production. La preuve avec "Zootopie" qui surprend autant qu’il enchante. Le coréalisateur du film Rich Moore et le producteur Clark Spencer expliquent à Metronews comment leur nouveau bestiaire animé dynamite les codes de la maison.

Parce que c’est un film d’un nouveau genre
Vous êtes fan de 48 heures et L’arme fatale ? Vous adorerez Zootopie qui rend hommage au buddy cop movie, genre culte des années 80 et 90 qui met en scène deux personnages qui a priori se détestent mais apprennent à s’aimer au fil d’une enquête. En l’occurrence: Judy, premier lapin intégré dans la police de Zootopie, et Nick, renard voyou, qui font ici équipe pour résoudre une affaire de disparition de prédateurs."Zootopie sera sans doute le premier film policier que les jeunes spectateurs verront" nous explique Clark Spencer. "Quant aux parents, ils adoreront retrouver les codes du genre : un duo antagoniste, de l’action et de d’humour bien sûr."

Parce qu’il s’encanaille
Si Zootopie s’adresse à toute la famille, certaines de ses références ne seront captées que par les adultes. "Les meilleurs divertissements sont ceux qui comportent différents niveaux de lecture." analyse Rich Moore. "Les clins d’œil à Breaking Bad ou au Parrain sont un bonus pour les parents mais ils n’excluent en rien les enfants : ils sont drôles en soi." En effet. Audacieux aussi : avec ces hommages à une série télé sur un dealer et à un film de mafia, Disney se dévergonde... mais sans heurter la sensibilité des plus jeunes !

► Parce qu’il booste le film animalier   
De Robin des bois au Roi Lion, les animaux qui parlent sont une tradition chez l’Oncle Walt. Mais ce nouveau-long-métrage monte la barre d’un cran : s’ils gardent des spécificités liées à leur espèce, les proies et les prédateurs de Zootopie occupent nos emplois, s’habillent comme nous et ont les mêmes problématiques sociales, professionnelles et humaines que nous. "Le challenge était de réinventer le film d’animaux" explique Clark Spencer, soutenu par Rich Moore. "Zootopie est une métaphore de notre société, presque une satire... autant qu’il est possible pour un Disney." 

► Parce qu’il prend son temps
S’il n’est qu’une scène à retenir de ce dessin animé, c’est sans conteste celle où Judy se retrouve confrontée à la lenteur administrative, ici personnifiée par des paresseux, aussi rapides dans leurs mouvements que dans leur débit oral. A pleurer de rire, cette séquence est à l’image du long-métrage : irrésistible. Au point d’en redemander ! Un second visionnage ne serait d’ailleurs pas superflu tant Zootopie regorge de trouvailles visuelles qui vous auront peut-être échappé au premier coup d’œil. 

A LIRE AUSSI
>>  Les prochains joyaux de Disney et Pixar
>>  Découvrez quel animal joue Shakira dans Zootopie >>  Disney dévoile les premières images du  Livre de la jungle  

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques