4 raisons qui justifient pleinement l'inscription de la bière belge au patrimoine immatériel de l'Unesco

PATRIMOINE - La culture de la bière en Belgique est entrée ce mercredi 30 novembre au "patrimoine culturel immatériel" de l’humanité de l’Unesco. Voici les raisons qui expliquent pourquoi la bière belge à toute sa place dans la liste de l'organisation des Nations Unies.

La culture de la bière fait désormais partie du "patrimoine culturel et immatériel" de l'Unesco, aux côtés de la rumba cubaine, de la fête des Fallas valenciennes ou encore du tahteeb, jeu du bâton égyptien. La nouvelle liste a été annoncée ce mercredi 30 novembre par un communiqué du comité de l'Unesco réuni à Addis Abeba en Ethiopie et elle a ravi le Premier ministre belge Charles Michel qui a aussitôt posté un tweet en incitant les gens à venir goûter la fameuse bière belge !

C'est la Communauté germanophone qui avait introduit le dossier à l’Unesco au nom de toute la Belgique, il y a un an et demi. Et cette validation, on peut le dire, nous fait bien plaisir.

1500 types de bière différents

Il y a de la bière belge pour tous les goûts. Blanche, brune, rouge, ambrée, trappiste, d'abbaye, spéciale... "Près de 1500 types de bières sont produits dans le pays à l’aide de différentes méthodes de fermentation, explique le site de l'Unesco. Depuis les années 80, la bière artisanale est devenue particulièrement populaire. Plusieurs régions sont connues pour leurs variétés spécifiques et certaines communautés trappistes, qui reversent leurs bénéfices à des associations caritatives, fabriquent également de la bière". Si boire est un acte charitable, alors ne nous en privons pas !

Des bières qui tiennent chaud

Quoi de mieux quand les températures chutent, comme en ce moment, qu'une bonne Triple Karmeliet, une Chouffe ou une Duvel ? Leur degré d'alcool permet de nous aider à garder notre corps chaud (mais pas toujours la tête froide) et à ne pas frissonner. Eh oui, on leur prêterait presque des vertus thérapeutiques. Et même sociales, car on les boit souvent entre amis.

La bière et la cuisine, une histoire d'amour

Carbonnades, fricadelle, moules, lapin à la gueuze... les plats typiques belges s'accompagnent évidemment d'une bonne bière! Cela permet souvent de révéler certaines saveurs. Et parfois, la bière est même utilisée comme ingrédient. C'est ainsi que l'on fabrique par exemple le fromage le vieux Chimay ou le Chimay doré. 

Un patrimoine vivant qui se transmet

Si on dit du vin qu'il est la boisson des Français, on peut certainement affirmer que la bière coule dans le sang des Belges, ou presque. Elle fait partie "du patrimoine vivant de plusieurs communautés réparties dans l’ensemble de la Belgique", selon le site de l'Unesco.


Et ce patrimoine se transmet au sein des familles et des cercles sociaux. "Les connaissances et les savoir-faire sont transmis par des maîtres-brasseurs qui dirigent des cours dans des brasseries, des cours spécialisés destinés aux étudiants qui se forment à ce métier et aux métiers de l’hôtellerie en général, des programmes publics de formation pour les entrepreneurs et des petites brasseries d’essai pour les brasseurs-amateurs." 

Selon le quotidien belge Le Soir, "cette reconnaissance va (re)donner une visibilité majeure à la Belgique brassicole, si vivante mais aussi si sujette à la concurrence. Par cette décision, l’Unesco reconnaît que la diversité de l’art brassicole belge est inégalée à travers le monde et qu’elle fait partie intégrante de notre quotidien et de notre culture." Et presque des nôtres, Français, aussi.

JT 13H - Entrée à l’Uneso de la bière belge : les ch'tis jaloux ?

JT 13H - La bière belge bientôt au Patrimoine immatériel de l’UNESCO ?

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques