A Puteaux, faire les poubelles est passible de 33 euros d'amende

A Puteaux, faire les poubelles est passible de 33 euros d'amende

DirectLCI
GASPILLAGE - Un habitant de Puteaux a écopé de 33 euros d'amende pour avoir fouillé dans les poubelles d'un supermarché. La commune des Hauts-de-Seine a pris un arrêté en ce sens voilà sept ans pour évier le commerce parallèle de nourriture ainsi récupérée.

Ça fait cher le kilo de fruits. Un habitant de Puteaux devrait recevoir d'ici quelques jours un procès verbal pour avoir glané quelques pommes et des citrons dans la poubelle d'un supermarché installée sur le trottoir. Un geste mal inspiré qui lui a valu un contrôle de police, rapporte Le Parisien mardi 14 février 2017.


Une pratique punie de 33 euros d'amende dans cette commune des Hauts-de-Seine. Alors que la loi tolère la fouille d'une poubelle dès l'instant où elle se trouve sur la voie publique, comme le rappelle le quotidien : "En droit civil, le déchet est considéré res nullius, autrement dit, il n’appartient à personne. Conséquence : le premier à s’en emparer en devient propriétaire."

150 PV pour chiffonnage en sept ans

Il n'empêche que les collectivités locales peuvent décider d'interdire le chiffonnage et le glanage alimentaire. C'est le cas de la municipalité de Puteaux, qui a pris un arrêté en ce sens en 2009. Il y a sept ans, la mesure répondait à "une recrudescence de ressortissants roumains qui venaient récupérer des déchets dans les rues de la ville pour ensuite en faire commerce. En aucun cas il ne s’agit d’une mesure qui vise les plus démunis, pour qui la ville a d’ailleurs aménagé une épicerie sociale et solidaire", selon l'entourage de la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud, déjà en place à l'époque.


Une pratique que l'intéressé, artiste-plasticien de profession, a fait sienne par conviction depuis un an, d'abord parce qu'il est "révolté par les quantités de nourriture qui sont gaspillées chaque jour, ensuite parce que ça me permet de réaliser quelques économies [...]  sans imaginer enfreindre la loi". Quelque 150 PV ont été distribués ans la commune pour ce motif depuis que l'arrêté a été pris.

En vidéo

Le gaspillage alimentaire coûterait 240 euros par personne chaque année

Plus d'articles

Sur le même sujet