Allocations chômage : les 3 idées de la Cour des comptes pour les réduire

Allocations chômage : les 3 idées de la Cour des comptes pour les réduire

POLE EMPLOI - Trop de demandeurs d'emploi, des indemnités trop élevées et trop longues : l'assurance chômage n'arrive plus à suivre. La Cour des comptes préconise des solutions pour diminuer sa dette et sauver le système. Voici ce qui pourrait changer si ces pistes sont retenues.

La dette de l'assurance chômage devrait atteindre 29,4 milliards d'euros fin 2016. Un niveau qui menace le régime tel qu'il est, selon un rapport de la Cour des comptes, remis le 12 janvier à l'Unédic et révélé ce lundi par l'Agence France Presse. 

D'autant que le nombre d'inscrits à Pôle emploi (6,13 millions en métropole) ne cesse d'augmenter. Une petite moitié d'entre eux (2,64 millions) perçoit une indemnisation. Le nombre des indemnisés a augmenté de 750.000 entre 2008 et 2014 et l'indemnisation moyenne a augmenté de 7,8% en cinq ans. Que faire ? Les Sages proposent d'indemniser moins et moins longtemps. Explications. 

EN SAVOIR + >>  Les règles changent pour s'inscrire au chômage

L'indemnisation la plus longue d'Europe

Il faut dire que la durée d'indemnisation est "la plus longue d'Europe", comme l'a souligné François Hollande dans son discours sur l'emploi prononcé le même jour. Sans oublier que le montant maximal d'indemnisation (6200 euros nets par mois) est le plus haut parmi les pays comparables, relèvent de leur côté les Sages.

Pour faire des économies, la Cour recommande plusieurs mesures alors que la négociation Unédic de la prochaine convention va s'ouvrir dans quelques semaines. Voici ce qui pourrait arriver si ces pistes étaient suivies.

Comment limiter les dépenses

Rogner sur les allocations  un chômeur célibataire sans enfant touche en moyenne 70% de son ancien salaire net aujourd'hui. Une diminution d'un point de ce taux représenterait une économie de 422 millions d'euros.

Revoir le principe "un jour cotisé/un jour indemnisé"  c'est la règle depuis 2009 mais passer à un ratio de 0,9 rapporterait 1,2 milliard d'euros par an.
Reculer à 55 ans le droit à 3 ans d'indemnisation  aujourd'hui le passage de la durée maximale d'indemnisation de deux à trois ans est réservé aux chômeurs ayant au moins 50 ans. L'appliquer aux plus de 55 ans ferait économiser 450 millions d'euros.

A LIRE AUSSI 
>> 
Chômage : les règles d'indemnisation annulées par le Conseil d'Etat >>  Pôle emploi : 7 choses à savoir pour toucher votre allocation >> Comment éviter les pièges de l'actualisation

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques