Baisse des APL : le FSL, cette aide au logement que vous ne connaissez peut-être pas

DirectLCI
COUP DE POUCE - La baisse des APL de 5 euros par an n'est pas anodine pour ceux qui ne s'en sortent déjà plus financièrement. Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL), géré par chaque département, peut vous aider à régler votre loyer, vos charges ou encore les frais de déménagement. Mode d'emploi.

Cinq euros de moins par mois, c'est la baisse que devraient subir en octobre les 6,3 millions de ménages auxquels la Caisse d'allocations familiales verse des aides au logement. Le gouvernement a en tout cas annoncé samedi 22 juillet son intention de raboter de la sorte dès octobre l'aide personnalisée au logement (APL), les allocations de logement familial (ALF) et l'allocation de logement social (ALS).


Certains, à l'instar d'une député de l'Eure, laissent entendre que ce n'est pas grand chose mais d'autres, comptant notamment parmi les personnes concernées dont LCI a recueilli les témoignages, considèrent que c'est loin d'être dérisoire. Si vous n'arrivez vraiment plus à égler les dépenses liées à votre logement, sollicitez le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Voici de quoi il s'agit et la marche à suivre pour en faire la demande.

Le principe : une aide attribuée par le département

Il existe un FSL dans chaque département. Ce fonds peut vous venir en aide que vous soyez locataire, sous-locataire, propriétaire, en logement-foyer ou même hébergé à titre gracieux. 


Du fait que cette prestation soit locale, chaque fonds à ses propres critères d'attribution. Vos ressources et celles des autres membres du foyer, si vous ne vivez pas seul, sont en tout cas prises en compte. Sans oublier des éléments moins quantifiables tels que la nature de vos difficultés et votre situation personnelle. Notez que les aides au logement, l'allocation de rentrée scolaire et l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé ne sont pas comptabilisées dans vos ressources.

La demande : adressez-vous aux services sociaux

Selon votre situation, vous pouvez frapper aux portes de différents organismes pour vous procurer le formulaire de demande et, si besoin, vous faire aider à le remplir. Si vous êtes allocataire CAF, adressez vous à votre caisse. Sinon, adressez-vous au service social de votre département (auprès du Conseil général, sauf à Paris où vous devrez déposer votre demande dans les mairies d'arrondissement).


Vous pouvez également vous adresser à votre centre communal d'action sociale (CCAS) ou à l'Agence départementale d'information sur le logement (Adil). 

Les aides : arriéré de loyer, facture, déménagement...

L'aide peut être de différentes natures allant de l'accompagnement social à l'attribution d'une subvention en passant par l'obtention d'un prêt à taux zéro. Si vous êtes en grande difficulté financière, ce fonds peut par exemple vous aider à payer vos factures d'eau, de gaz, d'électricité ou de téléphone mais aussi des loyers en retard. En cas de déménagement, un règlement des frais d'agence, du dépôt de garantie ou de l'assurance habitation mais aussi  l'achat de meubles basiques ou d'un équipement minimal peut aussi être envisagé.


A noter : l'aide n'est pas attribuée de droit et peut donc être refusée, notamment lorsque le montant du loyer et des charges est disproportionné par rapport à vos ressources.

Plus d'articles

Sur le même sujet