Loi Macron : vous pouvez désormais changer de banque plus facilement

Loi Macron : vous pouvez désormais changer de banque plus facilement

SIMPLIFICATION - Alors que les tarifs bancaires ont augmenté, selon l'étude annuelle de la CLCV, ce sont surtout les petits clients qui ont été touchés. Mais depuis ce lundi et l'entrée en vigueur d'une disposition de la loi Macron, vous pouvez dire au revoir plus facilement à votre banque. Explications.

La hausse des tarifs bancaires est une réalité qui frappe surtout les "petits" clients. Ceux qui utilisent la formule de services la moins chère ont vu leur facture moyenne augmenter de 1,75%, à 71,49 euros, par rapport à l'an dernier, hors banques en ligne et assurbanques (c'est-à-dire les compagnies d'assurance qui proposent des services bancaires). C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle de l'association de consommateurs CLCV, qui passe au crible les tarifs de 136 établissements au 1er février 2017. 


Une facture salée qui peut inciter certains à chercher moins cher ailleurs. Sauf que changer de banque, c'est risquer de manquer certains virements ou prélèvements automatiques. Il serait dommage que votre propriétaire vienne vous tirer les oreilles parce qu'il n'a pas reçu votre loyer ou, qu'à l'inverse, vous ne touchiez pas votre salaire parce que vous avez oublié de donner vos nouvelles coordonnées bancaires à votre employeur. Même problème pour vos abonnements au gaz, à l'électricité, à la salle de sport... et pour les remboursements par la Sécu ou la mutuelle, les allocations Caf ou les indemnités chômages. Sans oublier les chèques qui n'auraient pas encore été encaissés.

Des démarches gratuites et rapides

C'est donc une bonne nouvelle pour les moins rigoureux d'entre nous : le dispositif d'aide à la mobilité bancaire entre en vigueur ce lundi 6 février 2017. Cette mesure inscrite dans la loi Macron de juillet 2015 permet de confier au nouvel établissement le soin de communiquer vos nouvelles coordonnées aux émetteurs de virements et de prélèvements réguliers. Ce service est gratuit.  "L'objectif de cette mesure est de stimuler la concurrence entre les banques pour que les clients puissent se diriger vers des banques moins chères", explique à LCI Serge Maître de l'Association française des usagers des banques (Afub).  


Sauf que, nuance-t-il, "dans pratique, la liberté de changer de banque est en trompe-l'oeil pour 20 millions de comptes (sur 70 millions), dont les titulaires ont un crédit immobilier ou une assurance-vie couplée à leur compte bancaire".  Il n'empêche que, pour les autres, le dispositif est une avancée. Voici comment il fonctionne. 

Les étapes du changement de compte

  • 1Autorisez votre nouvelle banque à gérer le transfert

    Commencez par ouvrir un compte dans votre nouvel établissement. Donnez-lui, dans la foulée, le RIB de la banque que vous quittez et signez un mandat pour autoriser la banque d'arrivée à accomplir en votre nom les démarches nécessaires.
  • 2Votre nouvel établissement sollicite votre ancienne banque

    La nouvelle banque doit lister les prélèvements et les virements récurrents sur les treize derniers mois ainsi que les chèques qui n'ont pas encore été débités sur cette même période.
  • 3La nouvelle banque contacte vos créanciers

    Celle-ci se charge de transmettre vos nouvelles coordonnées bancaires aux créanciers. Les émetteurs de prélèvements sont censés vous signaler qu'ils ont pris en compte le changement. En attendant, laissez quelques liquidités afin d'éviter un défaut de paiement.
  • 4Le transfert de compte est censé prendre au maximum 22 jours

    Même une fois passé ce délai, il convient de vous assurer que tous les changements ont été effectués avant de fermer votre ancien compte.

En vidéo

La mobilité bancaire pourrait vous faire réaliser d'importantes économies

En vidéo

Les tarifs bancaires en hausse en 2017

En vidéo

Le gouvernement lance un comparateur de tarifs bancaires en ligne

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques