Bercy (aussi) lance son comparateur de banques pour trouver moins cher

Bercy (aussi) lance son comparateur de banques pour trouver moins cher

FRAIS - Le ministère des Finances lance de lundi 1er février son comparateur de banque gratuit. De nombreux sites – souvent gratuits – permettent déjà de vérifier si votre établissement n'est pas trop cher.

Bercy l'assure : "Les tarifs bancaires augmentent". Et disposer d'une information plus transparente peut vous inciter à quitter votre établissement pour trouver moins cher ailleurs. C'est avec ce but affiché que le ministère des Finances met en ligne ce lundi 1er février 2016 un comparateur de tarifs bancaires gratuit.

En effet, votre banque vous coûte en moyenne 1,4% plus cher que l'an dernier, selon Choisir-ma-banque. Une augmentation qui s'explique surtout par la généralisation des tarifs bancaires et la hausse des prix des cartes bancaires à débit immédiat, assure l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV). Dans son étude annuelle sur les tarifs bancaires, celle-ci identifie les établissements les moins chers pour trois profils d'utilisateurs.

EN AVOIR + >> Banques : quelle est la moins chère selon votre profil

Le comparateur de Bercy : 15 tarifs de base

Quinze frais de base sont pris en compte. Il s'agit du détail des onze lignes affichées sur l'extrait standard des tarifs en tête des plaquettes des différentes banques (qui peuvent en comporter jusqu'à 300). Voici les tarifs que vous pouvez vérifier :
accès à la gestion des comptes sur Internet
⇒ alertes SMS sur la situation du compte : prix de l'abonnement + prix par alerte reçue
⇒ carte bancaire internationale à débit immédiat
⇒ carte bancaire internationale à débit différé
⇒ carte bancaire à autorisation systématique
⇒ retrait dans un distributeur de billet d'une autre banque : prix par retrait + nombre de retraits gratuits par mois
⇒ virement Sepa occasionnel dans la zone euro : frais en agence + frais en ligne
⇒ prélèvement SEPA : frais de mise en place + frais par virement
⇒ commission d'intervention (en cas de découvert par exemple)
⇒ assurance perte et vol des moyens de paiement
⇒ frais de tenue de compte. 

Pour utiliser le comparateur, commencez par sélectionner votre département, cochez jusqu'à six services à comparer, pus précisez le type d'établissement recherché (banque physique, en ligne ou les deux)

>> Accédez ici au comparateur officie l <<


 Des comparateurs – gratuits et payants – existent déjà 
L'outil public se cantonne aux tarifs de base pratiqués par 150 établissements mais ne permet pas de connaître les rabais accordés dans le cadre de package pour un panier de service donné. Mais surtout il existe déjà de nombreux comparateurs gratuits, entre autres sur les sites de Choisir-ma-banque , Panorabanques  ou  Lelynx . Ce qui pose la question de l'utilité du comparateur officiel.

Les patrons de ces plateformes ont d'ailleurs qualifié dans un communiqué que l'initiative du ministère des Finances de "projet inutile financé par le contribuable". Ces sites comparent déjà des centaines de tarifs tout en signalant les offres de bienvenue des banques.

A noter ⇒ L'UFC-Que Choisir propose son comparateur de banques (réservé aux abonnés) qui prend en compte votre profil. Vous indiquez notamment votre banque actuelle, votre package, le nombre de cartes bancaires rattachées au compte... et vous obtenez une liste d'établissements adaptés à vos besoins avec le détail des tarifs et donc l'économie que vous pouvez réaliser en changeant de banque.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques