"C'est trop tôt, le dernier iPhone n'est pas encore sorti" : les internautes dénoncent le détournement supposé (mais que rien ne prouve) de l'allocation de rentrée scolaire

"C'est trop tôt, le dernier iPhone n'est pas encore sorti" : les internautes dénoncent le détournement supposé (mais que rien ne prouve) de l'allocation de rentrée scolaire

REVUE DE TWEETS - Comme chaque année, de nombreux internautes dénoncent les "dérives" de l'allocation de rentrée scolaire, qui servirait plus à acheter des iPhones et des téléviseurs que des fournitures scolaires. Pourtant, aucune étude n'est jamais venue accréditer cette thèse.

Le sujet revient sur la table chaque année : l'allocation de rentrée scolaire servirait à acheter des télévisions et des iPhones. Sur Twitter, les internautes s'en donnent à cœur joie ce jeudi, alors que débute le versement de cette aide de l'Etat précieuse pour les familles modestes, ironisant notamment sur le fait que les vendeurs de TV et de smartphones vont s'en mettre plein les poches.


Laure écrit par exemple : "L'allocation de rentrée scolaire versée aujourd'hui. Les vendeurs de TV HI FI et smartphones dernier cri se frottent les mains". De son côté, AsfA s'amuse du fait que l'allocation de rentrée est versée trop tôt car "le dernier iPhone n'est pas encore sorti". "Quand tu vois sur le relevé de compte de ta femme  qu'elle a déjà utilisé l'argent de l'allocation scolaire chez Zara", écrit de son côté Abdelovitch (avec une petite blague bien machiste au passage).

Pour lutter contre ces "dérives", certains internautes proposent que l'allocation soit versée directement aux écoles ou sous forme de bons d'achats. "Pourquoi pas des bons utilisables uniquement sur des rayons scolaires et habillement comme les tickets restaurants pour les aliments ?", se demande MIca66. "Ce qui est scandaleux, c'est que l'allocation de rentrée ne soit pas réservée aux achats de fournitures scolaires", s'indigne de son côté Geneviève Rostaing.

En vidéo

Comment les parents utilisent-ils l’allocation de rentrée scolaire ?

Et ils ne sont pas les seuls. Presque chaque année depuis 2008, l'ex-député LR Edouard Courtial dénonce le détournement de cette allocation pour acheter "des télévisions 3D, et autres gadgets". Il avait même déposé une proposition de loi en 2009 visant à remplacer le versement de l'ARS par des bons d'achats. 


Une proposition à laquelle Nadine Morano, à l'époque Secrétaire d'Etat à la famille, avait opposé une fin de non-recevoir, jugeant qu'elle entraînerait un surcoût de 30 millions d'euros entre l'impression, la distribution...). Et d'asséner que ce n'était "pas indispensable" au regard des "excès très minoritaires qui deviennent des caricatures".

Les Français semblent pourtant favorables à l'idée de l'ex-député Edouard Courtial. Selon une étude du Credo pour la Cnaf datée de 2014 et relayée par le Huffpost, 68% des personnes ne recevant pas cette allocation souhaitent qu'elle soit versée sous forme de bons d'achats plutôt que par virement bancaire.


Il convient toutefois de rappeler que si de nombreuses personnes se plaignent de "dérives", aucune étude n'est jamais venue accréditer cette théorie. En 2004, une étude la CAF jugeait simplement "marginales" les dépenses non liées à l'enfant dans le versement de l'allocation de rentrée scolaire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ce qui change à la rentrée

Plus d'articles

Sur le même sujet