Changement d'heure : certes, on perd une heure de sommeil, mais c'est écolo

DirectLCI
ENERGIE - La France passera à l'heure d'été dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars. Faire reculer la pendule en hiver et la faire avancer en été permet d'économiser de l'énergie. Le gain représente l'équivalent de la consommation annuelle en éclairage de 800.000 ménages, soit la taille de Marseille.

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars 2017, nous passerons l'heure d'été. A 2h, il sera 3h. Un petit geste qui fait du bien à la planète. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), changer d'heure deux fois par an permet en effet de réaliser des économies d'éclairage.


Le gain est estimé à 440 gigawattheures (GWH) chaque année en comptant les ménages, les boutiques, les entreprises et les espaces public éclairés. Ce qui correspond au total à un an d'éclairage pour 800.000 ménages, soit Marseille avec son agglomération et Aix en Provence. 

Un gain qui diminue

Ces économies étaient d'ailleurs le but officiellement recherché au moment où le changement d'heure a été institué en France en 1975, à la suite du choc pétrolier de 1973. Et 76% des Français préféreraient rester à l'heure d'été, selon un sondage OpinionWay réalisé l'an passé pour Ooreka


Le dispositif n'a cependant pas que des amis. A commencer par l'association La méridienne, qui calcule que cette économie ne représente qu'1% des 513.000 GWH dépensés annuellement.L'Association contre l'heure d'été double (ACHED) souligne pour sa part que les avancements de l'heure contribuent au réchauffement climatique : "On économise un peu d'énergie d'éclairage le soir… mais il y a des surconsommations du même ordre de grandeur : le matin pour le chauffage et le soir pour le trafic".


Il est en tout cas certain que la généralisation des lampes à économie d'énergie et des LED minimisent les effets du changement d'heure sur la consommation. Mais même avec ces équipements plus performants le gain persiste, assure l'Ademe, qui prévoit qu'il sera encore de 340 GWH par an à l'horizon 2030. 

En vidéo

"La minute pour comprendre" : le changement d'heure

En vidéo

Le changement d'heure : une histoire qui remonte à... 1784 !

Plus d'articles

Sur le même sujet