Détecteurs de fumée obligatoires le 8 mars : attention aux pièges

Détecteurs de fumée obligatoires le 8 mars : attention aux pièges

ESCROQUERIE - Dimanche 8 mars 2015, vous devrez avoir installé un détecteur de fumée. Attention, la tentation est grande pour certains démarcheurs indélicats de vous vendre tout et n'importe quoi. Démarchage, contrat d'entretien, liste noire de la répression des fraudes... ce qu'il faut savoir pour éviter les arnaques.

Il sera obligatoire dans toutes les habitations en mars 2015. Le détecteur de fumée sert à signaler un départ de feu avant qu'il ne fasse des victimes. Son rôle est donc capital mais vous ne devez pas pour autant vous laisser impressionner par cet appareil qui reste simple d'utilisation.

EN SAVOIR + >> Les clefs pour bien choisir votre détecteur de fumée

Gardez à l'esprit qu'il existe des modèles sérieux autour de 15 euros dans la grande distribution et les magasins de bricolage et surtout que vous pouvez facilement le fixer vous-même au plafond.

Effectuez vous-même la vérification annuelle
Vous êtes bien sûr libre de faire appel à un professionnel mais ne vous laissez pas duper par des démarcheurs qui vous proposeraient d'office l'installation voire, pire, un contrat d'entretien.

EN SAVOIR + >> Propriétaire, locataire : qui doit entretenir l'appareil ?

Il suffit en effet de vérifier une fois par an le bon état de fonctionnement de l'appareil. S'il fonctionne avec une pile alcaline, il a une autonomie d'un an. S'il fonctionne avec une pile au lithium, ce sera cinq ans.

Pas de d
iplôme d’installateur reconnu par l’État

"Il n’existe ni installateur mandaté ou agréé par l’État ni de diplôme d’installateur reconnu par l’État", rappelle la Direction générale de la consommation ( DGCCRF ). Cependant, insiste-t-elle, "dans le cas où un DAAF (détecteur avertisseur autonome de fumée, NDLR) serait acheté à la suite d’un démarchage à domicile, il est impératif que cette vente respecte les conditions juridiques applicables au démarchage à domicile". A savoir : le respect d’un délai de réflexion de 14 jours, la remise d’un contrat, l'interdiction d'encaisser le paiement pendant 7 jours, notamment.

Des rappels de produits par la DGCCRF
Il y a fort à parier que certains fabricants cherchent à se tailler la part du lion en négligeant la qualité. Veillez donc à ce que votre appareil soit conforme à la norme européenne EN 14 604 – ce numéro est marqué sur l'emballage. Avant d'arrêter votre choix, vous pouvez également vérifier que le modèle ne figure pas sur la liste noire de la DGCCRF.

EN SAVOIR + >> Votre mairie ou votre assurance peut vous l'offrir

Celle-ci communique en effet les références des produits qui auront été retirés du marché à la suite de ses contrôles. Dernier en date, le modèle de marque Arev Technic (référence 500 500 HS 104, lots 227590002 et 227310003 - 04/2013). Même chose, cet été, pour les modèles suivants : Vesta de la marque Fare SHD portant le numéro de lot BC0513093, Vigilens (référence KD 101LD, numéro de lot 09/2008 KDH090227/A/SB-2606612/SB-2603642) et Tresice (référence KT-S01 sur les emballages et JB-S01 sur le produit).

EN SAVOIR + >>  Notre dossier complet sur les détecteurs de fumée

Plus d'articles