Encens, bougies, papier d'Arménie : attention aux substances irritantes et cancérogènes

Encens, bougies, papier d'Arménie : attention aux substances irritantes et cancérogènes

POLLUTION - Les encens et les bougies parfumées peuvent dégager des substances chimiques mauvaises pour la santé. Le gouvernement prévoit un décret obligeant à indiquer sur l'emballage qu'il faut "ventiler la pièce" et "éviter d'inhaler la fumée". Quels sont les risques de ces produits ?

Ne vous fiez pas aux bonnes odeurs qui s'en échappent. Certains encens, papier d'Arménie, bougies parfumées dégagent en réalité un cocktail de substances chimiques. Au point que le gouvernement avait pointé ces produits en 2013 dans son "plan d'actions sur la qualité de l'air intérieur". Mais deux ans et demi plus tard, le projet de mentionner sur l'étiquette les dangers potentiels et d'interdire les produits les plus polluants semble être quasiment passé à la trappe.

Le projet de décret se contente en effet d'imposer sur les étiquettes les mentions "ventiler la pièce après utilisation" et "éviter d'inhaler directement la fumée", rapportent nos confrères de l' UFC-Que Choisir qui ont consulté ce texte présenté début mars par le ministère de l'Ecologie. Problème : les produits visés dégagent, entre autres, du benzène et du formaldéhyde (des gaz cancérogènes), des particules fines qui affectent les poumons, de l'acroléine qui irrite.

EN SAVOIR + >>   Les substances toxiques dans les produis cosmétiques

Des substances très toxiques qu'il n'est donc pas question de mentionner clairement sur les emballages. Pour vous y retrouver : voici les principaux risques selon les produits :

Encens  La fumée contient des particules de benzène, susceptibles de favoriser les cancers du sang. Sans oublier le monoxyde de carbone, l'oxyde d'azote ou le dioxyde de souffre qui se dégagent pendant la combustion du bâtonnet ou du cône. Un conseil : privilégiez les résines ou bois naturels plutôt que les produits bon marché qui contiennent des solvants et des parfums de synthèse.

Papier d'Arménie  Présenté en petit carnet de 36 feuilles; il se trouve facilement au comptoir des pharmacies et des magasins spécialisés en produits naturels. La combustion n'a beau durer que quelques minutes, en brûler n'est pas anodin. Il contient en effet de l'acroléine, un irritant puissant. N'en abusez donc pas si vous êtes amateur et contentez vous d'en brûler une lamelle à la fois.

Bougies  Préférez celles en cire d'abeille ou en cire d'origine végétale à celles en paraffine (issue du pétrole). Evitez aussi les parfums de synthèse. Un point rassurant : plusieurs marques (Glade, Febrèze, Occitane...) proposent des modèles quasiment irréprochables, selon une étude comparative menée par l' UFC-Que Choisir . De manière générale, les bougies sont moins nocives que l'encens et le Papier d'Arménie. Mais même avec les meilleurs produits, vous n'échapperez pas aux particules de suie et au monoxyde de carbone liés à la combustion.

EN SAVOIR +
>> 
Déo, dentifrice, shampooing : repérez les substances chimiques indésirables
>> 
Trop de substances chimiques dans les produits pour bébé
>> 
Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques