"Frais de tenue de compte" : la Société Générale et la BNP (aussi) piocheront dans votre compte

"Frais de tenue de compte" : la Société Générale et la BNP (aussi) piocheront dans votre compte

BANQUES - La BNP Paribas va prélever 30 euros par an pour les frais de tenue de compte dès janvier. A la Société générale, ce sera 24 euros. LCL réfléchit à son tour à faire payer ce service, qui était partout gratuit voilà quelques années en arrière. De quoi s'agit-il et à quelle sauce allez-vous être mangé dans votre propre banque ?

L'air de rien, les tarifs bancaires augmentent. BNP Paribas va prélever 30 euros par an pour la tenue d'un compte courant dès janvier 2016. A la Société générale, ce sera 24 euros.

La BNP accordera cependant une remise de 6 euros par anaux clients qui acceptent de recevoir leurs relevés de compte de façon dématérialisée et les moins de 26 ans bénéficieront toujours de la gratuité, tout comme les clients du package Esprit libre, selon les informations de nos confrères du Parisien .

LCL va aussi taxer les comptes "inactifs" ?

Mais ces gestes ne sauraient faire oublier qu'il y a encore trois ans en arrière, ce type de prélèvement faisait exception. En quelques semestres, les banques se mettent les unes après les autres à les instaurer. Ainsi, LCL, l'un des rares grands réseaux bancaires qui n'avait pas encore cédé à la tentation, pourrait à son tour sauter le pas, selon une source interne citée par Les Echos .

Un avenant à la plaquette tarifaire LCL signale en tout cas la mise en place d'une facturation (30 euros par an) des frais de tenue de compte "pour comptes inactifs", c'est-à-dire qu'un compte qui dort peut vous coûter cher.

Des facturations floues

Facturer ces prestations, autrefois gratuites, est désormais monnaie courante. Mais à quoi correspondent-elles au juste ? Il s'agit des "frais perçus par la banque ou l’établissement de paiement pour la gestion du compte", lit-on dans le glossaire du Comité consultatif du secteur financier ( CCSF ). Autrement dit la définition n'est pas des plus claires.

Certains banquiers évoquent les coûts de gestion informatiques et humains. Plus précis, BNP Paribas fait état auprès des Echos de "la surveillance quotidienne des comptes et la protection des données personnelles".

Tarifs de 6,20 à 40 euros/an

Metronews recensait en mai dernier les principales banques qui avaient franchi le cap, de La banque postale (6,20 euros par an à compter de janvier 2016) à Barclays (40 euros), en passant par le CIC (24 euros) notamment. La liste ne cesse de s'allonger, en voici quelques exemples :
Le Crédit Mutuel a instauré en octobre 2015 les frais de tenue de compte dans ses sept fédérations (même si chaque banque régionale reste libre de l'appliquer ou pas)
⇒ Au sein de BPCE, 14 des 16 Banques populaires et 16 des 17 Caisses d'épargne facturent ces services.

| GRATUITE DANS LES BANQUES EN LIGNE | 
Si la facturation des frais de tenue de compte est devenue la norme dans les banques traditionnelles, elle n'a en revanche pas court dans les banques en ligne. Ces services de base n'y sont en effet pas (encore ?) facturés aux particuliers.

EN SAVOIR + 
>> Les banques les moins chères sont... >> Et si une banque verte vous rapportait plus ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques