Galères de vacances - Mon bateau a été retardé ou annulé, à quelle indemnisation ai-je droit ?

TRANSPORTS - Une tuile, un imprévu, un souci... Pour vous faire profiter au mieux de vos vacances, LCI a recensé les galères de l'été et leurs solutions. Si vous embarquez sur un ferry ou à bord d'un bateau de croisière, au sein de l'Union européenne, vous avez le droit à des indemnités si votre trajet ne se déroule pas comme prévu. Voici la marche à suivre.

La formule croisière, longtemps boudée par les vacanciers, figure aujourd’hui parmi les modes de vacances préférés des Français. Chaque année, ce sont près de 600.000 vacanciers qui embarquent à bord de ces géants des mers. En raison des aléas de la météo, les retards peuvent atteindre plusieurs heures, quand le bateau n'est pas annulé le jour du départ. Dans ce cas, la réglementation européenne prévoit une indemnisation pour les passagers, comme pour l'avion, le train ou le bus. Voici la marche à suivre. 

La galère

Vous avez prévu un voyage en bateau pour vos vacances, mais tout ne se passe pas comme prévu. Et pour cause : le jour du départ, vous êtes informés d'un retard de plusieurs heures ou, à l’inverse, vous subissez un gros retard à l'arrivée du bateau à destination. Comment vous faire indemniser ?

La solution

Pour bénéficier d'une indemnisation, il faut impérativement que le port d’embarquement ou celui de débarquement se situe dans l’Union européenne (UE). Pour les croisières, c'est un peu différent, seul le port d’embarquement doit être situé sur le territoire de l’UE. L'armateur doit informer les passagers de la situation dans les plus brefs délais, au plus tard 30 minutes après l’heure de départ prévue.


En cas de retard de plus de 90 minutes ou d'une annulation, le passager doit se voir offrir gratuitement des collations, des repas ou des rafraîchissements. Si un séjour d’une nuit devient nécessaire, le transporteur offre, si possible, un hébergement gratuit aux passagers. Le transporteur peut limiter le coût total de l’hébergement à 80 euros  par nuit et par passager, pour un maximum de trois nuits. 


Dans ce cas, explique la DGCCRF, le passager a deux possibilités :

• Un réacheminement vers la destination finale dès que possible, et sans supplément.

• Le remboursement du prix du billet et, s’il y a lieu, un service de transport de retour gratuit vers le point de départ initial. Le dédommagement est compris entre 25 et 50 % du prix du billet, en fonction de l'ampleur du retard et de la durée initiale du voyage. 

Le truc en plus

Pour toucher cette indemnisation, vous devez faire une réclamation auprès du service clientèle de votre opérateur de transport. Conservez une copie de votre réclamation. La plainte doit être introduite dans un délai de deux mois. La société de transport est tenue de vous donner une réponse dans un délai de deux mois maximum à partir de la date de réception de la plainte.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Galères de vacances

Plus d'articles

Sur le même sujet