Allocations chômages, vignettes Crit'Air, retraites : ce qui change au 1er juillet

ÉVOLUTION – Hausse des allocations d’assurance chômage, vignettes Crit’Air obligatoires à Paris, modification du système de retraites pour les polypensionnés… : LCI fait la liste de tout ce qui change à compter de ce samedi 1er juillet.

À chaque début de mois, ou presque, son lot d’évolutions. De la hausse des allocations d’assurance chômage à la modification du système de retraites pour les polypensionnés en passant par les vignettes Crit’Air rendues obligatoires à Paris ou encore la suppression des juridictions de proximité, plusieurs choses changent à compter de ce samedi 1er juillet. LCI vous les rappelle.

Revalorisation des allocations d'assurance chômage

À compter de ce samedi, l'allocation minimale, la partie fixe de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), ainsi que l'allocation minimale pour les allocataires effectuant une formation sont revalorisées de 0,65 %, passant à 28,86 euros par jour. "Cette revalorisation concerne près de 94% des demandeurs d'emploi indemnisés par l'Assurance chômage, soit environ 2,5 millions de personnes", précise l'Unedic. Les allocations chômage n'avaient pas été revalorisées en 2016, le Conseil d'administration (CA) de l'Unedic ayant échoué à se mettre d'accord sur un  taux. La dernière hausse (0,3%) remontait à 2015.

Les vignettes Crit'Air désormais imposées à Paris

La pédagogie sans amendes, c’est fini. Tous les véhicules circulant dans Paris devront dès à présent arborer leur vignette Crit'Air. "À partir de cette date (le 1er juillet, ndlr), les automobilistes qui n’ont pas apposé cette vignette sur leur pare-brise s’exposeront à une amende d’un montant de 68 euros", rappelle la municipalité. La douloureuse passe à 135 euros pour les poids lourds fautifs. Le précieux macaron, dont les différentes couleurs identifient les véhicules selon leurs émissions polluantes (oxydes d'azote, particules), est délivré par le ministère de l'Environnement.

En vidéo

Flashback sur les anciennes vignettes auto

Polypensionnés : le versement unique des retraites mis en place

Les personnes ayant cotisé à plusieurs régimes de retraite (régime général, salariés agricoles, RSI) pourront, à partir de ce samedi 1er juillet, bénéficier de la liquidation unique de leurs pensions de retraite. Concrètement, ces retraités toucheront toutes leurs pensions en une seule. Objectif : simplifier les procédures. Comme le précise l’article L173-1-2 du code de la sécurité sociale, ce nouveau système concerne les travailleurs nés après le 1er janvier 1953.

En vidéo

Retraites : montant de la pension, âge de départ... ce qu'il faut savoir

Les diagnostics électricité et gaz exigés aux bailleurs

Les règles changent pour les propriétaires ayant un (des) logement(s) en location. Pour les biens immobiliers datant d'avant 1975, les bailleurs vont en effet devoir fournir à leur locataire des diagnostics concernant à la fois l'état de l'installation électrique et de l'installation de gaz. Ceux-ci viennent s’ajouter au diagnostic de performance énergétique (DPE), à celui sur les risques d'exposition au plomb (CREP) ou sur l'état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT), déjà obligatoires.

L’isolation acoustique devient obligatoire en cas de travaux en zone bruyante

Haro sur le bruit ! Comme prévu par un décret publié en juin 2016, la réalisation de travaux importants de rénovation (travaux de rénovation énergétique globale, ravalement, toiture...) va désormais s'accompagner de travaux d'isolation acoustique dans les zones particulièrement exposées au bruit. Sont concernés : les bâtiments d'habitation, d'enseignement, d'hébergement et de soins, les hôtels, mais aussi, précise Service-Public, les pièces du bâtiment et les éléments du bâti concernés par la performance acoustique ainsi que les zones exposées au bruit. 

Uniformisation des plaques d'immatriculation des deux-roues

Les deux-roues motorisées – tout comme les "trois-roues" et les "quadricycles à moteur" d’ailleurs – devront être équipés de plaques d'immatriculation uniformes, au format 210 mm par 130 mm. Pas moins de cinq différentes tailles de plaques existaient jusque-là. En cas de non-respect des nouvelles règles, les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros. 

Suppression des juridictions de proximité

Les juridictions de proximité vont disparaître. Jusqu’à présent, les juges de proximité, forcément issus de la société civile, s’occupaient des litiges civils ou des créances inférieures à 4.000 euros. Les futures procédures, ainsi que celles encore en cours au 1er juillet, seront transférées aux tribunaux d'instance.

Plus d'articles

Sur le même sujet