Prix de gaz : comment faire des économies en changeant d’opérateur

FACTURE - Une nouvelle hausse des tarifs réglementés du gaz est attendue en mars. Comparateurs en ligne, opérations d'achat groupé, démarches pour changer de fournisseur... voici de quoi faire baisser la note.

La tendance à la hausse se confirme pour le prix du gaz. Les tarifs réglementés appliqués par Engie (ex GDF-Suez) devraient augmenter de 2,6% au 1er mars 2017, selon les informations de nos confrères du Figaro. Ces tarifs sont révisés tous les mois. Cette majoration, si elle est confirmée par la Commission de régulation de l'énergie, s'ajouterait alors aux 11% d'augmentation cumulées depuis cet été. 


En cause, les cours du pétrole - sur lesquels le prix du gaz est en partie indexé - repartis à la hausse sous l'impulsion des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui ont même signé un accord à l'automne dernier pour pousser les prix de l'or noir. Il n'empêche que la courbe des tarifs réglementés du gaz connait des replis ponctuels comme cela a été le cas en octobre et en février.

En vidéo

Pourquoi le prix du gaz repart à la hausse ?

Cela se traduit, hélas, sur la facture de gaz, surtout si vous chauffez votre logement avec cette énergie. Les sommes en jeu ne sont pas négligeables : les Français dans ce cas ont dépensé 1414 euros en moyenne l'an dernier, selon le site de conseils en économie d'énergie Quelle Energie. Pour autant, le gaz reste compétitif comparé à l'électricité (1726 euros) ou au fioul (1927 euros).

Si vous souhaitez rester au gaz, rien ne vous empêche cependant de passer à la concurrence. Une petite moitié des 11 millions d'abonnés au gaz ont rejoint une offre de marché, c'est-à-dire une offre à prix libres. C'est simple, sans délai et sans frais. Voici la marche à suivre.

Des comparateurs pour trouver l'offre la moins chère pour votre profil

Certains fournisseurs proposent des prix fixes sur des périodes de un à trois ans, donc moins soumis aux aléas des cours du pétrole. Il s'agit, entre autres, de Lampiris, Antargaz ou Engie (le fournisseur historique propose non seulement des contrats aux tarifs réglementés mais aussi des contrats à prix libres).  


Pour trouver l'offre qui vous convient le mieux, il existe plusieurs comparateurs de prix accessibles gratuitement en ligne. A commencer par celui du gouvernement sur le site Energie-info ou des sites spécialisés tels que Jechange ou Selectra, notamment. Sans oublier le calculateur de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.


Ces comparateurs tiennent compte de votre profil. Vous devez donc donner des informations sur votre lieu d'habitation et votre consommation pour obtenir les tarifs proposés par les différents fournisseurs. Profitez-en pour comparer également les tarifs de l'électricité, pour gagner sur les deux plans. Certains fournisseurs proposent des offres couplées gaz et électricités.

Des achats groupés pour faire chuter les prix surtout si vous êtes nombreux

Plus vous êtes nombreux, plus le prix baisse  : c'est le principe des offres groupées d'abonnement au gaz (et/ou à l'électricité). L'UFC-Que Choisir (opération Gazmoinscherensemble) ou le comparateur d'énergies Selectra (opération Club Selectra) organisent, par exemple, régulièrement ce type de souscription.


La procédure consiste à remplir, sans engagement dans un premier temps, un formulaire dans lequel vous détaillez votre consommation et le montant de vos factures. Vous recevrez ensuite une offre personnalisée, précisant l'économie réalisée à l'échelle de l'année, que vous êtes libre d'accepter ou de refuser.


Par exemple, l'opération menée l'été dernier par Selectra avait permis d'obtenir auprès du fournisseur Eni des prix inférieurs de 14% aux tarifs réglementés pendant un an. L'UFC-Que Choisir avait quant à elle permis de faire économiser en moyenne 194 euros sur la facture l'année précédente.

Le changement de fournisseur gratuitement et à tout moment

La loi autorise les particuliers à changer librement de fournisseur de gaz ou d'électricité à tout moment. L'opération se fait sans délai et sans frais car les abonnements ne sont pas soumis à un engagement. Aucune intervention technique ni changement de compteur n'est nécessaire. 


La résiliation de l'ancien contrat ne requiert aucune démarche de votre part, c'est le nouveau fournisseur qui s'en charge lorsque vous souscrivez chez lui. Et s'il s'avère que le changement ne vous satisfait pas, vous pouvez retourner chez le fournisseur historique.

En vidéo

Comment bien choisir son chauffage ?

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    En ce moment

    Rubriques