Impôts 2017 - Calendrier, baisse de 20%, prélèvement à la source, seuil d'imposition : voici ce qu'il faut savoir

IMPÔTS - Ce mercredi 12 avril, vous pourrez déclarer vos revenus en ligne sur le site du Ministère des finances. A l'aube du prélèvement à la source qui devrait intervenir d'ici quelques mois, voici tout de même ce qu'il faut savoir concernant votre année fiscale et le paiement de vos impôts.

Avec les annonces du gouvernement en faveur des revenus modestes, le calendrier (un peu avancé) et l'explosion de l'économie collaborative, difficile de savoir si l'on est concernés par les annonces. LCI a répertorié tout ce que vous devez savoir sur les impôts version 2017, avant la mise en place du très débattu prèlevement à la source. 


Alors êtes-vous imposable ? Comment déclarer vos impôts ? Faites-vous partie des foyers concernés par le geste du gouvernement en matière de fiscalité ? Vous louez votre appartement sur AirBnB et vous ne savez pas s'il faut déclarer les revenus que vous touchez ? LCI vous explique tout ça. 

Êtes-vous imposable ?

Vous allez remplir votre déclaration de revenus 2017 à partir du mercredi 12 avril, sur Internet. Mais êtes-vous imposable ? Pour le savoir, il vous suffit d'aller sur le simulateur mis en place par le ministère des finances. Vous pourrez opter pour un modèle simple ou complet. Bien sûr, la réponse que vous fournira le simulateur ne fait pas foi à 100% mais il vous donnera tout de même une petite idée de ce que vous aurez à payer. 

Êtes-vous concernés par la baisse de 20% ?

Oui, si vous êtes considérés comme un foyer à revenus modestes ou un retraité à revenus modestes. Cette baisse de 20% correspond à un gain moyen de près de 200 euros pour les foyers concernés. Si vous êtes un couple et que vous gagnez jusqu'à 3400 euros de salaire net, vous êtes concernés. Si vous êtes une personne seule et que vous gagnez jusqu'à 1700 euros, vous faites partie des gagnants au jeu de la baisse des impôts. 


En ce qui concerne les retraités dont la pension est inférieure à 1.255 euros par mois, ces derniers seront exonérés de CSG l’an prochain. Près de 480.000 séniors sont concernées pour un gain d’environ 45 euros par mois. En outre, le crédit d'impôt dont bénéficient les actifs et les retraités imposables qui emploient un salarié à domicile sera étendu à l'ensemble des ménages, et notamment aux retraités non imposables.

AirBnB, Blablacar, Le bon coin ... Attention aux barèmes

A partir d’un certain niveau de revenus, les utilisateurs de sites collaboratifs comme Airbnb, Blablacar ou encore leboncoin, vont devoir verser des cotisations sociales. Ceux qui devront verser s'acquitter de ces cotisations sont les particuliers qui tirent des revenus conséquents de cette activité de location ou de revente. 


Depuis le 1er mars, les sites proposant ces services entre particulier doivent informer les utilisateurs de leurs obligations en matière sociale et fiscale lors de chaque transaction. Pour vous aidez à y voir plus clair, le ministère des Finances a même mis en place des fiches explicatives très détaillés pôur vous permettre de mieux comprendre. Elles sont disponibles ici ! 

Sachez en outre qu'à compter de 2019, les plateformes collaboratives auront l'obligation de communiquer aux impôts l'ensemble des revenus gagnés par chacun de ses membres. 

  • 1Vous louez votre appartement de temps en temps sur Airbnb

    La barre a été placée à 23.000 euros annuels (7720 euros pour la location de biens meubles). Au-delà de ces 23.000 euros, vous êtes considéré comme un professionnel : il vous faut donc payer des cotisations.
  • 2Blablacar et autres services de co-quelque chose

    En ce qui concerne Blablacar et autres services de co-voiturage, les revenus tirés de ces activités ne sont pas imposables. Il vous faudra toutefois respecter trois points importants, au risque d'être considéré comme un professionnel et ainsi soumis à cotisations sociales et impôt : - Il faut que le déplacement soit réalisé pour votre propre compte. - Le tarif ne doit pas excéder le barème kilométrique divisé par le nombre de voyageurs. - Il faut que le conducteur garde à sa charge une quote-part des frais de carburant et de péages.
  • 3Vous revendez des objets sur Le Bon Coin

    Comme chaque économie parallèle, en dessous d'un certain seuil, vous ne serez pas imposables. Vous vendez une poussette, une tondeuse ou encore une machine à laver, : aucun souci, vous n'aurez rien à déclarer, sauf la vente de bijoux pour plus de 5000euros car il s'agit là d'un cas particulier règlementé. En revanche, si vous achetez des biens pour les revendre ou que vous vendez des biens que vous avez vous-mêmes fabriqués, il s'agit d'une activité professionnelle, vous devrez vous payer des cotisations sociales et impôt.

En 2018 : tous prélevés à la source

C'est l'une des grandes réformes du quinquennat de François Hollande : le prélèvement à la source. S’il n’aura pas d’incidence sur l’avis d’imposition de 2017, calculé sur la base des revenus perçus en 2016, cette réforme implique une forme d’année blanche fiscale pour 2017. En effet, la Loi de finances 2017 prévoit que début 2018,  les contribuables seront prélevés mensuellement du montant de l’impôt calculé pour l’année en cours, soit 2018. 


Si vous êtes salarié, l'impôt sera prélevé par l'employeur, sur la base d'un taux de prélèvement calculé par l'administration fiscale. Ce taux apparaîtra sur la fiche de paie. Si le contribuable est au chômage ou en arrêt maladie, ce taux sera appliqué de la même façon à ses indemnités. 


Vous êtes à la retraite ? Même chose que pour le salarié, sauf que l'impôt sera prélévé par la caisse de retraite. Le contribuable versera un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par le fisc en fonction des revenus des mois précédents, puis ajusté par la suite. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques