Isolation, chauffage, fenêtre... les aides auxquelles vous avez droit

Isolation, chauffage, fenêtre... les aides auxquelles vous avez droit

ECONOMIES - Vous voulez en finir avec les déperditions d'énergie ? Il existe une panoplie de subventions (avec ou sans conditions de ressources) pour réaliser vos travaux. Anah, crédit d'impôt, prime énergie... on vous explique tout.

La facture de chauffage avoisine les 1700 euros par foyer. Une somme qui peut s'envoler quand la maison ou l'appartement est mal isolé ou que la chaudière est trop vieille.

EN SAVOIR + >> 7 astuces pour réduire la facture de chauffage

Que ce soit pour installer des fenêtres double vitrage, remplacer la toiture ou encore refaire à neuf votre système de chauffage, ou bien d'autres éléments destinés à économiser de l'énergie, vos travaux de rénovation peuvent être subventionnés. 

Les aides de l'Anah, sous conditions de ressources
Si vous êtes propriétaire de votre logement (et que vous n'avez pas bénéficié d'un Prêt à taux zéro dans les 5 dernières années), l'Agence Nationale de l'Habitat (Anah) peut vous aider à financer vos travaux à hauteur de 45% (aides plafonnées à 8600 euros hors taxe) si vous êtes dans la catégorie "ressources modestes" ou de 60% (plafonnées à 12.000 euros HT) si vous êtes dans la catégorie "ressources très modestes".

Ces plafonds sont consultables  ici . Par exemple, un couple avec un enfant vivant en Ile-de-France avec des ressources inférieures à 42.495 euros est éligible aux subventions à 45%. En dessous de 34.904 euros, les aides atteignent 60%.

En outre si vous n'avez pas pu bénéficier gratuitement de l'accompagnement d'un opérateur professionnel pour le montage de votre dossier – la gratuité est accordée dans certaines secteurs –, vous pouvez toucher une aide forfaitaire de 573 euros pour participer aux frais.

Comment les obtenir ? Commencez par appeler le 0.810.140.240 ou consultez le site Renovation-info-service.gouv.fr pour savoir si vous êtes éligibles. Vous pouvez également vous rendre directement dans l'un des 450 Points rénovation info service (Pris). Vous serez accompagné à toutes les étapes de votre projet y compris pour le plan de financement. Notez bien que les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de l’aide.

 Les aides locales, selon l'endroit où vous habitez
Votre Conseil régional, votre conseil général, votre agglomération de communautés ou votre mairie peuvent vous accorder des prêts ou des subventions pour réaliser un diagnostic énergétique, réaliser des travaux ou acheter des équipements performants. Ces aides varient d'un endroit à l'autre et sont souvent conditionnées à vos ressources. L'agence nationale pour l'information sur le logement (Anil) répertorie les lieux d'information dans chaque département.

Comment les obtenir ? ⇒ Les démarches sont variables d'une localité à l'autre. Généralement, il faut d'abord faire établir un devis auprès du professionnel, puis remplir un formulaire de demande. Accédez ici à la carte pour consulter les aides sur Anil.org .

  Le crédit d'impôt, quels que soient vos revenus
Que vous soyez propriétaire occupant ou locataire, vous pouvez bénéficier d'un le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Celui-ci permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses d'équipement ou de main d'oeuvre. L'aide est plafonnée à 4000 euros pour une personne seule ou 8000 euros pour un couple (majorée de 200 euros par personne à charge). Notez que si vous n'êtes pas imposable, vous recevrez un chèque ou un virement de l'Etat. Attention, pour en bénéficier,vous devez avoir fait appel à un artisan ou un entrepreneur Reconnu garant environnement (RGE). Trouvez  ici  la liste des professionnels RGE.

Comment l'obtenir ?  Dans votre déclaration de revenus, vous devrez mentionner les sommes ouvrant droit à ce crédit d'impôt. Conserver les factures de l'entreprise avant réalisé les travaux ou fourni les équipements. Le fisc peut vous les réclamer.

  L'eco-PTZ, quels que soient vos revenus
Si vous êtes propriétaire (que vous occupiez votre logement ou que vous l'ayez mis en location), l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) vous permet de financer vos travaux dès l'instant où ils sont réalisés par un professionnel RGE. Vous pourrez bénéficier d'un prêt d'un montant maximal de 30.000 euros.
Les ménages qui bénéficient du programme Habiter mieux de l'Anah peuvent demander un éco-prêt Habiter Mieux qui pourra aider au financement des travaux restant à leur charge.

Comment l'obtenir ? ⇒ Adressez-vous à l'une des 20 banques qui le proposent, dont BNP Paribas, Société générale, La banque postale, LCL ou la Caisse d'épargne. Vous devrez fournir un dossier contenant notamment le devis de l'entrepreneur.

 La prime éco-énergie, quels que soient vos revenus
Il s'agit d'une prime financée par les fournisseurs d'énergie comme EDF, Total ou Engie. La loi les oblige à acquérir des Certificats d'économie d'énergie (CEE) sous peine de payer une taxe. Pour obtenir ces CEE, ils peuvent soit réaliser eux-même des économies d'énergie, soit acheter des CEE à des tiers en ayant réalisées.

EN SAVOIR + >>  EDF distribue 1 million d'ampoules LED

La plupart de vos travaux sont éligibles à cette prime à condition qu'ils aient été réalisés par un professionnel RGE. L'aide-ci n'est pas conditionnée à un plafond de ressources mais est réservée aux propriétaires. Son montant équivaut généralement à 10% de vos dépenses.

Comment l'obtenir ?  Vous pouvez faire votre demande de primes directement avant d'engager vos travaux auprès des sites ( Primeenergie.fr , Quelleenergie.fr , Primeecoenergie.com ...) qui vous adresseront un chèque ou de grandes enseignes (Carrefour, Castorama, Auchan...) qui vous verseront la somme sur une carte fidélité du magasin. Notez que si vous bénéficiez des aides de l'Anah ou de certaines aides locales, vous ne pouvez pas réclamer cette aide pour vous car c'est à eux qu'elle revient.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques