La SNCF lance ce mercredi ses billets d'été : 7 astuces pour prendre le train moins cher

VACANCES - La SNCF met en vente ce mercredi 15 mars, depuis 6h, ses billets pour les principales destinations de l'été. A plus de 180 euros l'aller-retour Paris-Bordeaux en moyenne, mieux vaut utiliser des astuces pour faire baisser la note. Billet de congé annuel, TGVpop, calendrier des prix... LCI vous présente quelques solutions.

Prendre certains TGV va coûter plus cher cet été. A partir du 2 juillet, il faudra compter 10 euros supplémentaires pour un Paris-Bordeaux et 6 euros pour un Paris-Rennes. Une augmentation liée à la mise en place des deux nouvelles lignes à grande vitesse qui permettront de rejoindre la Gironde en 2h04 au lieu de 3h14 et la Bretagne en 1h25 au lieu de 2h05.


Voyager en train peut donc faire mal au porte-monnaie, à 182 euros et 138 euros les allers-retours Paris-Bordeaux et Paris-Rennes, en moyenne en 2016 (prix moyen au kilomètre relevé par l'UFC-Que Choisir pour ces destinations multiplié par la distance). D'autant que l'offre low cost IDTGV va progressivement disparaître d'ici à la fin de l'année. Bonne nouvelle cependant, la SNCF a annoncé ce lundi 13 mars son intention d'augmenter le nombre de billets à petits prix pour compenser la suppression de cette offre low cost.

 Mais inutile d'attendre car il existe déjà des solutions pour trouver des billets à moindre coût. A commencer par les ventes d'été qui sont déjà ouvertes pour les voyages vers le Sud-Est. Pour l'Ouest et le Sud-Ouest, le coup d'envoi est donné ce mercredi 15 mars, depuis 6h. L'occasion de vous donner 7 solutions pour prendre le train au meilleur prix. 

Low cost : Ouigo se déploie et IDTGV disparaît

Jusqu'au début de l'été, vous pourrez encore profiter des billets à bas coût des IDTGV. Puis, à partir du 2 juillet, avec la disparition de l'offre IDTGV vers l'Atlantique, il vous faudra compter uniquement sur Ouigo. Ces trains rose et bleu lancés il y a cinq ans, entre la région parisienne et Lyon, couvrent de plus en plus de destinations : Tourcoing, Rennes, Nantes, Montpellier, Marseille et à partir de cet été aussi Bordeaux et Strasbourg, ainsi que les principales gares se trouvant le long de ces lignes. 

Si leur prix est avantageux, à partir de 10 euros (5 euros pour les enfants de 0 à 11 ans), ils présentent en revanche la particularité de partir de gares excentrées de la capitale (Marne-La-Vallée, Massy ou Roissy). 


Exemple : aller Paris Marne-La-Vallée-Chessy - Marseille Saint Charles, samedi 17 juin 2017 à 17h48 à 35 euros, retour samedi 1er juillet à 13h38 à 25 euros.

Prem's : davantage de places

Pour remplacer les anciens petits prix IDTGV, le nombre de places Prem's va être doublé sur le TGV Atlantique. Les prix d'appel démarreront à 20 euros pour Rennes et Nantes et à 25 euros pour Bordeaux et Toulouse. Traditionnellement, ils sont mis en vente trois mois avant la date du voyage, à 0h01. 

Au dernier moment : des billets à moins de 50 euros

Pour les réservations de dernière minute, chaque jour, des billets à moins de 50 euros seront en vente mais seulement sur les trains les moins demandés. A condition d'éviter les heures de pointe, vous avez donc une chance d'obtenir des billets aux tarifs suivants :


- 35 euros pour Paris-Rennes ou Paris-Nantes, 

- 40 euros pour Paris-La Rochelle, Paris-St Malo, Paris-Brest,

- 45 euros pour Paris-Bordeaux ou Paris-Quimper,

- 49 euros pour Paris-Toulouse ou Paris-Côte Basque.


Evidemment, plus vous attendez le jour J et l'heure H, moins il y a des tickets.

TGVpop : des petits prix mais des trains susceptibles d'être annulés

Si vous êtes du genre à improviser votre départ, les offres TGVpop valent le détour. Cette formule 100% en ligne est accessible ici toute l'année pour des départs de dernière minute. Les prix sont alléchants : Paris-Tours à partir de 20 euros, Paris-Nantes ou Paris-Metz à partir de 30 euros, Paris-Bordeaux ou Paris-Toulouse à partir de 40 euros, Paris-Marseille à partir de 50 euros, par exemple.  


Attention, notez bien qu'en réservant par ce biais vous risquez de voir votre train annulé quelques jours avant son départ car il faut que le train soit suffisamment populaire pour être maintenu, histoire qu'il ne roule pas à vide. Pour bien comprendre, voici le fonctionnement en trois étapes :


- J-15 : le train est annoncé, vous vous inscrivez via votre compte Facebook ou en créant un compte sur la page TGVpop, vous votez pour ce départ et vous inciter votre entourage à faire de même pour multiplier les chances que le train soit assez rempli.


- J-3 : si le nombre de votes est suffisant, vous recevez un courrier électronique vous prévenant de l'ouverture de la vente avec un code POP qui permet de réserver. Une jauge indique l'avancée des votes et le TGV passe du orange foncé au vert turquoise une fois qu'il est confirmé.


- De J-3 au départ : vous pouvez utiliser votre code pour acheter votre billet au prix annoncé. Ne tardez pas, le nombre de places est limité.

Calendrier des prix : de quoi repérer les meilleurs offres si vous êtes flexible

Si vous êtes en mesure de décaler votre voyage, consultez le calendrier des prix disponible ici sur site Voyages-sncf.com. Vous pourrez visualiser les tarifs sur un mois pour votre aller comme pour votre retour.  


Exemple : pour notre aller-retour Paris-Marseille du samedi 17 juin au samedi 1er juillet, le départ le moins cher est à 20h37 (29 euros) et le retour le moins cher est à 17h (24 euros). Le calendrier indique que si vous êtes prêt à partir quatre jours plus tôt, vous bénéficierez d'un tarif encore plus avantageux (24 euros). En revanche pour le retour, il faudrait partir trois semaines plus tard pour avoir un meilleur tarif. 

Billet de congé annuel : un aller-retour à -25% ou -50% pour toute la famille

Ce dispositif a été créé par le gouvernement du Front populaire en 1936 en même temps que l'instauration des congés payés. Le billet de congé annuel est aujourd'hui encore un bon plan mais il est méconnu. Il permet pourtant d'économiser jusqu'à la moitié du prix d'un aller-retour pour vous et votre famille.


Son principe : que vous soyez salarié, chômeur ou retraité, vous avez droit une fois par an à une réduction de 25% sur les TGV, Intercités ou TER à réservation obligatoire ou 50% sur les trains sans réservation obligatoire en période bleue. Et si vous réglez au moins la moitié de votre billet avec des chèques-vacances, vous obtenez 50% de réduction dans tous les cas. 


Retrouvez toutes les modalités du dispositif  ici dans notre précédent article. 

Les cartes de réduction et abonnement

Ne négligez pas les cartes d'abonnement souvent rentabilisées au premier aller-retour si vous voyagez à prix fort aux heures de pointe. La carte jeune (12-27 ans) à 50 euros pour un an permet d'obtenir une réduction d'au moins 30%, même en dernière minute.


Pour la carte Senior + (60 ans et plus) à 60 euros, c'est  au moins 25% en seconde classe et 40% en première. Pour la carte Enfant + (moins de 12 ans) à 75 euros, c'est au moins 25% pour l'enfant et jusqu'à quatre personnes qui l'accompagnent. Pour la carte Week-end (28 à 59 ans) à 75 euros, c'est aui moins 25% de réduction pour le titulaire et une personne sans carte l'accompagnant. 


Pour les jeunes qui voyagent souvent (16-27 ans), le forfait TGVmax donne un accès illimité (ou presque) à la plupart des TGV et des Intercités pour 79 euros par mois. Il s'agit d'une novuelle formule qui a vu le jour fin janvier.  Tous les détails ici dans notre prédécent article. 

En vidéo

La SNCF part à la reconquête des jeunes avec une nouvelle offre

En vidéo

TGV Paris-Bordeaux : les usagers pointent du doigt la hausse des tarifs

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques