Loyers : des montants hors la loi surtout pour les studios meublés

Loyers : des montants hors la loi surtout pour les studios meublés

LOYER - Près de la moitié des annonces pour une location d'appartement à Paris réclament des loyers dont les montants sont hors la loi. Le dépassement du plafonnement imposé par la loi atteint des sommets pour les studios meublés directement proposés par les propriétaires sans passer par les agences.

Sur le papier c'était convaincant, dans la pratique ça l'est beaucoup moins. Le plafonnement des loyers à Paris n'est pas respecté pour près de la moitié des locations. C'est ce qui ressort d'une enquête menée en octobre 2015 par l'association de consommateurs CLCV et publiée ce mardi 3 novembre. Voici les conclusions de l'étude :

► Plus de 2 loyers sur 5 sont illégaux
Les loyers des appartements proposés à la location à Paris excèdent dans 42% des cas le plafonnement imposé par la loi Alur et entré en vigueur le 1er août 2015. Ces loyers excèdent en moyenne de 146 euros le montant légal. Sur une année, cela représente un surcoût de 1758 euros.

► Les abus concernent surtout les meublés
Les loyers hors la loi sont plus fréquent pour les logements meublés. Seules 52% des annonces pour ce type de bien sont dans les clous, contre 64% pour les locations nues. L'addition est aussi plus salée pour les meublés. Les dépassements y sont en moyenne 160 euros, contre 128 euros pour les logements vides.

Même chose pour les petites surfaces (qui vont souvent de pair avec les meublés). Seules 50% des annonces pour les 1 pièce sont conformes à la loi, contre 59% pour les 2 pièces, 66% pour les 3 pièces et 78% pour les 4 pièces et plus. Mauvaise nouvelle donc pour les jeunes à faibles ressources, qui ont plutôt tendance à habiter dans un studio meublé qu'une location nue.

Exemple Un studio situé dans le quartier de la Sorbonne proposé avec un loyer supérieur au plafonnement de plus de 200 euros euros, soit une somme injustifiée de 2400 euros à l’année.

► Attention aux locations directes au propriétaire
Les propriétaires qui louent leurs appartements "en direct" au locataire sont généralement plus gourmands que ceux qui passent par les agences. En effet, seules 47% des annonces sans intermédiaire sont conformes à la loi, contre 70% via une agence.

Parmi les agences testées par la CLCV, Century21.fr et Seloger.com sont de loin les plus vertueuses avec respectivement 80% et 72% d'annonces respectant la loi. Ce taux chute hélas à 59% sur Fnaim.fr, à 53% sur Pap.fr et même 46% sur Leboncoin.fr.

| LES EXCÈS DES AGENCES | 
Non seulement 30% (étude d'octobre 2015) des annonces passées par un professionnel ont un loyer qui excède le maximum légal mais aussi 42% ( étude avril 2015) pratiquent des dépassements d'honoraire alors que ceux-ci sont plafonnés depuis septembre 2014.

EN SAVOIR +
>>
Location : les agences abusent toujours des frais 
>> 5 choses à savoir sur l'encadrement des loyers

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques