Pôle emploi veut vous pousser à vous désinscrire si vous êtes à temps plein

Pôle emploi veut vous pousser à vous désinscrire si vous êtes à temps plein

CHÔMAGE - Des centaines de milliers de personnes restent inscrites à Pôle emploi alors qu'elles ont un travail. L'organisme veut inciter ces chômeurs qui n'en sont pas vraiment à se désinscrire ou à changer de catégorie. Explications.

Rester inscrit à Pôle emploi tout en ayant un travail à temps plein, cela semble paradoxal. C'est pourtant le cas de plus d'un tiers (450.000 personnes) des inscrits en catégorie C, ces demandeurs d'emploi qui ont une activité d'au moins 78 heures par mois (définition dans l'encadré).

Et pour cause, continuer de s'actualiser pour rester sur les listes n'est en réalité pas dénué de sens : cela permet d'assurer les arrières et de ne pas avoir à se réinscrire à la fin d'un CDD qui n'aurait pas été reconduit par exemple. Il n'empêche que, afin d'y voir plus clair, l'organisme public lance un test dans trois régions. Objectif : désinscrire ou au moins changer de catégorie ces chômeurs qui n'en sont pas vraiment. 

Aucun suivi ni accompagnement

Voici les détails de l'opération :
Où ? Le test est mené en Rhône-Alpes, Aquitaine et Midi-Pyrénées.
Quoi ? Les agents de ces régions ont reçu pour consigne de proposer aux demandeurs d'emploi travaillant à temps plein depuis au moins trois mois, inscrits en catégorie C et non indemnisés (hors intermittents du spectacle et assistantes maternelles) une cessation d'inscription ou un transfert de la catégorie C à la catégorie E, selon un document consulté par l'Agence France Presse.
Pourquoi ? Pour Pôle emploi, ces personnes n'ont aucun intérêt à rester inscrits en catégorie C dans la mesure où il ne reçoivent pas d'allocation et ne font l'objet d'aucun suivi ni accompagnement.

Pour l'association de chômeurs Recours radiation , ces opérations qui prétendent viser à mieux cerner les demandeurs d'emploi sont de "grandes manœuvres pour faire baisser les chiffres du chômage".

Sortir des radars médiatiques

Passer les demandeurs d'emploi en catégorie E serait une façon de les faire sortir des radars des médias, qui évoquent surtout les catégories A, B et C. Par exemple en septembre 2015, 3,55 millions de demandeurs d'emploi sans activité (A) étaient inscrits à Pôle emploi en métropole. Si on intègre ceux exerçant une activité réduite (B et C), les données sont bien plus impressionnantes : 5,42 millions.

Il n'y aurait pas de quoi s'inquiéter cependant, à en croire Pôle emploi. La désinscription ou le basculement d'une catégorie à l'autre sont proposées et non imposés aux demandeurs d'emploi. Ainsi, s'ils le souhaitent les salariés qui continuent de chercher parce qu'ils ont accepté un travail alimentaire ou qui craignent que leur contrat prenne fin ou encore que leur entreprise ferme resteront en catégorie C.

| 5 CATÉGORIES A PÔLE EMPLOI |
Il existe 5 catégories de personnes inscrites à Pôle emploi. Elles regroupaient au total 6,1 millions de chômeurs, en métropole, en septembre 2015.
A en recherche active, disponibles, sans emploi
B  en recherche active, en activité réduite (78 heures ou moins au cours du mois)
C  en recherche active, en activité réduite (plus de 78 heures au cours du mois)
D  sans recherche active, non disponibles, sans emploi (en raison d'un stage, d'une formation, d'une maladie…)
E  sans recherche active, non disponible, en emploi (bénéficiaires de contrats aidés par exemple).

EN SAVOIR + 
>> Evitez les pièges de l'actualisation
>> Les règles changent pour s'inscrire à Pôle emploi >>  7 choses à savoir pour toucher votre allocation

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques