Pole-emploi.fr : gare aux fausses offres visant à vous soutirer votre identité et vos sous

Pole-emploi.fr : gare aux fausses offres visant à vous soutirer votre identité et vos sous

ARNAQUES - Attention aux fausses annonces sur le site de Pôle emploi. Dernier exemple en date : un poste de chauffeur privé pour lequel il fallait payer un acompte en vue de récupérer le véhicule avant de signer le moindre contrat. Les conseils pour débusquer les pièges.

Il n'y avait pas de raison a priori de se méfier de cette offre d'embauche. Déjà parce qu'elle était en ligne sur le site de Pôle emploi. Ensuite parce que le soi-disant employeur a su faire bonne impression lors des premiers échanges par mail.

A LIRE AUSSI >>  Pôle emploi : les offres les plus absurdes qu'ils vous ont faites

L'annonce : un poste de chauffeur privé au service d'une famille suisse trois jours par semaine. Le salaire : 40 euros de l'heure. Intéressé, un chômeur des Pyrénées-Orientales répond à cette offre.

Un acompte à payer

Après quelques échanges par mail, comprenant notamment des photos des membres de la famille en question, la prétendue société lui réclame des copies de son passeport, de son permis de conduire et de son casier judiciaire.

Le candidat, d'abord confiant, s'exécute. Puis réclame en retour son contrat de travail, toujours par mail sans qu'aucune rencontre n'ait encore eu lieu. Sans lui envoyer le moindre contrat, on lui demande alors, par mail, de payer un acompte pour une voiture qui lui serait livrée.

Annonces pas fiables à 100 % 

C'est à ce moment-là que le chômeur comprend la tentative d'arnaque et prévient non seulement Pôle emploi – qui a du coup fait le nécessaire pour retirer l'annonce – mais aussi la gendarmerie.

A noter ⇒ Vous pouvez signaler une annonce douteuse  ici sur le portail officiel du gouvernement

Personne n'est à l'abri de se faire avoir par ce type d'annonce assez convaincante, au premier abord du moins. Car même si, en théorie, le site qui héberge l'offre doit être en mesure de vérifier la fiabilité des annonces, dans la pratique Pôle emploi ne peut pas garantir des annonces fiables à 100 %.

Utilisation de l'identité d'une entreprise

D'autant qu'il arrive que les entreprises se fassent pirater leur compte, explique à France Bleu Roussillon le directeur de l'antenne départementale de cet organisme public : "Quand on utilise l'identité de l'entreprise, très honnêtement, nous ne pouvons pas le voir. On ne peut le voir que si l'entreprise s'en aperçoit et qu'elle réagit ou si un demandeur d'emploi nous prévient." 

Face à ces tentatives d'escroquerie, Pôle emploi appelle les chômeurs à la vigilance. Voici les principaux conseils pour éviter les arnaques.

 Offre alléchante : prudence, c'est trop beau pour être vrai
Méfiez-vous si, comme dans le cas de cette offre de chauffeur, le soi-disant recruteur n'exige aucune expérience, propose un salaire élevé (ici quatre fois le smic horaire tout de même) et des avantages tels que la mise à disposition d'une voiture.

 Informations personnelles : ne les donnez qu'une fois embauché
Ne donnez jamais vos données personnelles à un recruteur potentiel avant même de l'avoir rencontré. Il s'agit du passeport, du permis de conduire, du casier judiciaire dans notre exemple. Dans d'autres cas, il peut s'agir aussi du numéro de sécurité sociale ou d'un relevé d'identité bancaire. Le simple fait de vous réclamer ces informations en amont doit vous mettre la puce à l'oreille.

► Envoi d'argent : refusez, vous n'allez pas payer pour travailler 
Fuyez si on vous réclame de payer quoi que ce soit (ici, un acompte pour la voiture à conduire) avant même d'avoir signé votre contrat de travail. Même quand le prétexte semble crédible, soyez certain que ce n'est pas dans cet ordre qu'un employeur sérieux procède.

EN SAVOIR +
>>
Alerte aux fausses annonces sur le site de Pôle emploi
>>
Attention aux faux mails de Pôle emploi et de la Caf
 

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques