Pourquoi vous pouvez dire adieu au billet de 500 euros

Pourquoi vous pouvez dire adieu au billet de 500 euros

COLLECTION - Le billet de 500 euros pourrait prochainement être retiré de la circulation. Les autorités lui reprochent d'être mêlé à de nombreux trafics. Sa cote va-t-telle automatiquement monter s'il disparaît ?

Il sera sans doute bientôt trop tard pour en prendre un dans vos mains. Le billet de 500 euros devrait d'ici peu n'être plus visible que dans les musées ou chez les collectionneurs. La Banque centrale européenne préparerait en effet sa suppression.

Un membre de son directoire a en tout cas confié à nos confrères du Parisien , dans l'édition de ce jeudi 11 février 2016, qu'une décision en ce sens allait être prise se façon "imminente". Pourquoi cette grosse coupure est-elle indésirable ? Quelle est l'ampleur du chantier ? Sa cote va-t-elle monter ? Voici les réponses en trois points.

Un billet au cœur de tous les trafics
Qu'il s'agisse d'évasion fiscale, de blanchiment d'argent ou du financement du terrorisme, cette coupure mauve de 16 x 8,2 centimètres est au coeur de nombreux trafics. Pour effectuer des transactions en toute discrétion, son faible encombrement est son principal atout : un million d’euros en coupures de 500 euros pèse seulement 2 kilos, soit cinq fois moins qu'en billets de 100 euros.

En France aussi, ce billet a mauvaise presse. La commission d’enquête du Sénat a publié en juillet 2012 un rapport sur l’évasion des capitaux indiquant que, même si sa suppression ne résoudra pas tout, "il pose un problème".

Plus de 600.000 millions de billets à détruire
Retirer la plus grosse des sept coupures de la zone euro n'est pas une mince affaire. Car même si elle est introuvable dans les distributeurs et que la plupart des commerçants les refusent, elles représentent tout de même près d'un tiers des euros en circulation, soit 307 milliards d'euros. Au total, on dénombre 614 millions de billets de 500 euros sur près de 19 milliards de billets en euro. 

 Pas de ferveur à prévoir chez les collectionneurs
Faut-il se précipiter d'en commander à sa banque dans l'espoir de le revendre à prix d'or à des collectionneur ? Pas si sûr : "Non seulement le coût d'acquisition de ce billet limite le nombre d'amateurs mais aussi une partie de ceux qui en possèdent auront plutôt envie de s'en débarrasser de peur d'être assimilés à des blanchisseurs", explique à metronews Stéphane Mattei, responsable du site Info-collection.fr .

Si toutefois vous souhaitez en mettre de côté, "privilégiez les tirages faibles et les premières séries, c'est-à-dire avec plusieurs zéros après la lettre". Notez également que la cote d'un billet qui vient d'être retiré a d'abord tendance à baisser et qu'il vous faudra donc attendre de nombreuses années avant que sa cote revienne au moins à 500 euros". Il faudra donc vous armer de patience.

EN SAVOIR + 
>> 
Vos pièces de 1 et 2 centimes peuvent se vendre jusqu'à 100 euros
>>
Vos billets valent plus cher que ce que vous croyez

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques