Restaurants -80%, hôtels -20% : les Français ripostent avec #TousAuBistro

Restaurants -80%, hôtels -20% : les Français ripostent avec #TousAuBistro

ECONOMIE - Les hôtels et restaurants se sont en partie vidés après les attentats. Mais il n'est pas sûr que la petite forme du secteur du tourisme fasse pour autant vaciller l'économie française. D'autant que des initiatives comme #TousAuBistrot invitent les Parisiens à reprendre le dessus.

La Tour Eiffel et ses 20.000 touristes par jour, Disneyland et ses 40.000 visiteurs quotidiens, le congrès des maires de France et ses 60.000 élus locaux sur trois jours... sont porte close ce mardi 17 novembre en raison de la série d'attaques meurtrières perpétrées à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre 2015.

Déjà ce week-end, juste après le choc, les musées, monuments et salons de la région parisienne avaient été immédiatement fermés par mesure de sécurité. Les centaines de milliers de personnes ayant annulé leurs visites sont autant de clients en moins pour les hôtels et restaurants alentour. Le secteur de l'hôtellerie-restauration subit en effet de plein fouet les attentats.

EN SAVOIR + >>  Attentats de Paris : comment ne pas céder à la peur collective ?

Hôtels : -20% de fréquentation
Depuis samedi, les annulations dans les hôtels parisiens vont bon train pour les deux à trois mois à venir, rapporte l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), craint 40% de désistements d'ici à la fin de la semaine. Le taux d'occupation des chambres a chuté de 21% samedi et de 23% dimanche, selon Le Parisien

Restaurants : -80% de chiffre d'affaires
Pour les restaurants, c'est encore pire. Ils auraient perdu 80% de leur chiffre d'affaires habituel ces samedi et dimanche, estime pour sa part le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat). Les Parisiens ont en effet déserté les lieux après les attentats, qui ont notamment visé trois restaurants parisiens (Le Petit Cambodge dans le 10e arrondissement, le Casa Nostra et La Belle Equipe dans le 11e).

EN SAVOIR + >>  #Tousaubistrot #jesuisenterrasse : opérations résistance dans les cafés

Afin d'attirer de nouveau les Parisiens, des restaurateurs ont lancé de façon anonyme l'opération #Tousaubistrot, relayée par le guide gastronomique Fooding et par le Synhorcat. Objectif : rendre hommage aux victimes en observant une minute de silence à 21h ce mardi soir tout en montrant la détermination des citoyens à ne pas se laisser gagner par la peur. Preuve que le secteur relève la tête : l'initiative a même poussé des établissements qui devaient être fermés à ouvrir leurs portes pour l'occasion, assurent à metronews des acteurs du secteur.

EN SAVOIR + >>  DIRECT - Suivez avec nous tous les événements en temps réel

Ensemble de l'économie : bon espoir malgré tout
Le tourisme représente 8% de l'activité économique de la France mais il n'est pas dit que les attentats affectent l'économie du pays dans son ensemble. Certes, les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher ont freiné l'activité touristique en janvier mais, dans le même temps, l'économie a enregistré une croissance de 0,7% au premier trimestre.

A titre de comparaison, après l'attaque du World Trade Center, l'économie américaine ne s'était pas effondrée. La raison ? "Les Américains se sont ressoudés" après le drame, affirme à l'AFP un responsable de chez Natixis. Même constat en Espagne après les attentats de Madrid en 2004 et au Royaume-Uni après ceux de Londres en 2005.

EN SAVOIR +
>> Notre dossier complet sur les attentats du 13 novembre >>  Attentats de Paris : qui est Abdeslam Salah, l'ennemi public n°1

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques