Vacances d'hiver : vérifiez que vous avez les bonnes assurances en cas d'accident au ski

Vacances d'hiver : vérifiez que vous avez les bonnes assurances en cas d'accident au ski

DirectLCI
RISQUES - Les vacances d'hiver débutent ce samedi 4 février avec la zone C (Paris, Versailles, Créteil, Toulouse et Montpellier). Des assurances spécifiques pour les sports d'hiver sont proposées en station. Vous êtes parfois déjà couvert par ailleurs (assurance accidents de la vie ou carte bancaire). Attention cependant aux plafonds et aux exclusions de garanties.

Au pied des pistes de ski, on vous propose des assurances spécifiques que vous avez probablement déjà par ailleurs. Assurance neige, multirisques habitation, garanties incluses dans certaines cartes bancaires... vous pouvez être couvert de multiples façons contre les accidents qui pourraient survenir aux sports d'hiver.  Avant de souscrire à une nouvelle prestation, vérifiez que les garanties proposées vous correspondent. Voici les principaux points à considérer.

  • 1Vous blessez quelqu'un

    Votre assurance responsabilité civile est engagée si vous provoquez un accident, que vous fonciez sur un autre skieur ou que l'un de vos skis se détache pour venir blesser un tiers. Ainsi, si vous n'en avez pas, vous devez payer de votre poche les dommages causés. Celle-ci est toujours comprise dans votre multirisques habitation. Elle peut également être incluse dans votre carte bancaire ou dans une assurance accidents de la vie. Vérifiez donc vos contrats.
  • 2Quelqu'un vous blesse

    Si vous êtes blessé au cours d'un accident provoqué par une tierce personne, celle-ci devra vous indemniser. Encore faut-il identifier le responsable et apporter la preuve des dommages subis.
  • 3Vous vous blessez vous-même

    L'assurance assistance et rapatriement est utile si des secours doivent venir vous chercher si vous vous blessez vous-même (ou si celui qui a provoqué l'accident a fui). Celle-ci prend en charge une grande partie des frais depuis l'évacuation de la piste jusqu'au retour à domicile. Une assurance spécifique, la Carte neige, entre autres, est pertinente si vous n'avez pas déjà un contrat d'assistance ou de garantie accidents de la vie par ailleurs. N'oubliez pas que les cartes bancaires classiques prennent souvent en charge les frais médicaux et de rapatriement jusqu'au domicile. Les modèles haut de gamme de type Visa Premier ou Mastercard Gold prennent aussi en charge les frais de recherche. Mais attention aux plafonds (5000 euros pour Visa classic ou Mastercard de base) et aux exclusions de garantie qui peuvent notamment concerner le hors-piste et les activités spécifiques comme l'alpinisme ou la motoneige notamment.

Notez enfin  que, dans le domaine skiable (piste ou hors piste), les frais de secours sont à la charge des communes, qui pour certaines vous envoient ensuite la facture. A 32 euros la minute de vol en hélicoptère avec son équipage, comme le rappelle 60 millions de consommateurs , la note peut être salée. En revanche, si l'accident intervient en dehors du domaine skiable, les frais de secours sont couverts par le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), donc le contribuable.

En vidéo

JT 20H - Pour attirer les skieurs, les stations proposent de plus en plus de sensations fortes

Plus d'articles

Sur le même sujet