Smic 2017 : pas de coup de pouce en vue (en dehors de la hausse légale)

Smic 2017 : pas de coup de pouce en vue (en dehors de la hausse légale)

SALAIRE - Attendez-vous à ce qu'il n'y ait pas de coup de pouce pour le Smic en janvier 2017. Même si la décision n'est pas encore prise, les experts qui conseillent le gouvernement à ce sujet préconisent de se limiter à la hausse légale.

Ne comptez pas trop sur une augmentation du salaire minimum en janvier. Les salariés payés au Smic devront se contenter de la revalorisation automatique légale (qui s'appuie sur l'inflation).  A moins que le gouvernement décide d'accorder un coup de pouce supplémentaire. Le groupe d'experts indépendants chargés de donner leur avis à l'exécutif (à titre consultatif) sur la pertinence d'augmenter ou non le Smic chaque année préconise de se limiter au minimum légal, dans un rapport dont nos confrères des Echos dévoilent les grandes lignes ce lundi 28 novembre 2016.


Pourquoi ne pas prôner une véritable augmentation ? Le texte, qui doit être transmis tout prochainement aux partenaires sociaux, rappelle que, même si la situation s'améliore sur le front de l'emploi, tous les indicateurs ne sont pas au vert. A commencer par le fort taux de de chômage des jeunes. Dans ce contexte, revaloriser le Smic au-delà du minimum légal fait craindre une déstabilisation. 

Hausse a minima de 0,6% en 2016

Mais tout n'est pas encore joué. Dans un premier temps, il faudra attendre mi-décembre pour connaître l'ampleur de la hausse mécanique du Smic. Celle-ci est calculée en additionnant le taux d'inflation hors tabac pour les 20% des ménages les plus modestes et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base des ouvriers et des employés. Ce qui s'était limité à à 0,6% en janvier 2016, à 0,8% en janvier 2015 et à 1,1% en janvier 2014. Dans un deuxième temps, le 19 décembre, la commission nationale de la négociation collective prendra officiellement connaissance de la position du gouvernement. 

Un espoir de hausse supérieure au minimum légal ? Pas vraiment, dans la mesure où depuis le début du quinquennat, François Hollande s'en est contenté année après année. Le président de la République avait simplement anticipé de six mois la hausse légale en juillet 2012. A moins que celui-ci tienne à faire un geste, dans l'hypothèse où il se représenterait pour l'élection de 2017. Quoi qu'il en soit, pour l'heure, avec 1467 euros bruts par mois (1142 euros nets), les smicards ne sont pas trop mal lotis en France en comparaison de leurs voisins européens. Par exemple, le salaire minimum s'élève cette année à 1343 euros au Royaume-Uni, à 764 euros en Espagne ou encore à 215 euros en Bulgarie, où le Smic est le plus bas de l'Union européenne. 

Comment vivre avec le Smic : trois exemples en situation

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques