Assurances au ski : carte neige, Visa, Mastercard... nos conseils pour être bien couvert pour pas cher

Assurances au ski : carte neige, Visa, Mastercard... nos conseils pour être bien couvert pour pas cher

MIEUX VAUT PRÉVENIR - Tandis que les vacances d'hiver battent leur plein pour la zone C et B, et qu'elles débuteront pour la A le 18 février, un petit point assurance s'impose. Car pour un séjour au ski, une escapade en France ou un voyage à l'étranger, il est prudent de vérifier quels risques sont déjà couverts par votre carte bancaire avant de souscrire un contrat d'assurance ou d'assistance ponctuel. Histoire aussi de faire des économies !

On n'est jamais trop prudent. La formule est connue mais pas toujours pertinente en ce qui concerne les assurances voyage. En effet, la garantie assistance et l'assurance annulation sont déjà comprises dans votre carte Visa ou Mastercard. Les risques que vous encourez pendant vos vacances d'hiver au ski, en voyage à l'étranger, ou au volant d'une voiture de location sont donc peut-être déjà couverts par votre carte bancaire. Alors est-ce vraiment utile de multiplier les assurances ? 

► Vérifiez les plafonds et exclusions de garanties incluses dans votre carte 
Multiplier les assurances peut être pertinent car le niveau de garantie de votre carte bancaire n'est pas forcément le même que celui des assurances proposées par les voyagistes. "Et c'est toute la difficulté pour le consommateur qui doit donc vérifier en amont les plafonds et les exclusions des garanties déjà incluses dans la plupart des cartes", affirme Charles Le Corroller, juriste à l' Institut de la consommation (INC).


Pour traquer les doublons, rendez-vous sur le portail internet de votre banque – souvent dans l'onglet "assurance". Vérifiez bien le plafond de remboursement des frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Il est souvent de 11.000 euros pour une carte de base. Ce qui peut être insuffisant pour couvrir les frais dans certains pays, comme les Etats-Unis où la journée d'hospitalisation peut atteindre 8000 euros. Cependant, pour les cartes haut de gamme (Visa premier, Mastercard Gold) les plafonds sont au moins dix fois plus élevés (que ceux des cartes de base) et donc confortables.

► Réglez avec votre carte pour faire jouer ses garanties
Notez que "la carte couvre le titulaire et sa famille à condition, bien souvent, que la prestation – séjour, billet d'avion ou de train, réservation d'hôtel, etc. – ait été payée avec", souligne le juriste. Un conseil donc pour les couples non mariés : payez séparément.

► La Carte neige, un plus si vous vous blessez vous-même
Les assurances spécifiques, entre autres la Carte neige pour le ski ou la Randocarte pour la randonnée, ont-elles un intérêt ? Là encore, tout dépend de ce dont vous disposez déjà. "Ce type de contrats est pertinent si vous n'êtes pas déjà couvert par un contrat d'assistance ou de garantie accidents de la vie – qui vous couvrent pour les accidents que vous pouvez vous causer à vous-même. Par exemple, si vous vous cassez la jambe, une grande partie des frais seront pris en charge, depuis l'évacuation de la piste de ski jusqu'au rapatriement à domicile", détaille Charles Le Corroller.

► Attention, si vous aimez les sports extrêmes et les contrées lointaines 
"Pour des activités extraordinaires ou de haut niveau dans certains pays, mieux vaut passer par un courtier d'assurance car un produit standard ne pourra pas correspondre à vos besoins", prévient notre spécialiste. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire si vous partez faire un trek dans l'Himalaya.

En vidéo

Vacances d’hiver : les petites stations de ski corses ont le sourire

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques