VIDÉO - Guide Michelin 2017 : retour sur l'histoire d'un succès mondial

DirectLCI
GASTRONOMIE - L'édition 2017 du guide Michelin a été présentée ce jeudi 9 février. A 117 ans, le livre rouge est considéré comme la référence mondiale des guides gastronomiques. Pourtant à l'origine, il n'était pas destiné aux amoureux de la cuisine. LCI vous retrace l'évolution de ce fameux guide.

Chaque année sa parution fait trembler les plus grands restaurants. Le guide Michelin décerne une, deux ou trois étoiles aux meilleurs établissements et sélectionne les meilleures tables françaises du moment. L'édition 2017 a été présentée ce jeudi 9 février et a consacré le restaurant Le 1947 à Courchevel et son chef Yannick Alléno en lui attribuant le fameux "trois étoiles".


Si aujourd'hui le guide fait et défait la réputation des grands chefs, cela n'a pas toujours été le cas. A l'origine, il ne parlait même pas de gastronomie.

Un premier guide... pour les automobilistes

Créé en 1900 par les frères Michelin, deux fabricants de pneus clermontois, le premier guide est distribué gratuitement en 35.000 exemplaires à l'occasion de l'Exposition universelle de Paris.


Garages, hôtels, dépôts de carburant... Toutes les informations nécessaires aux premiers automobilistes y sont indiquées à l'aide de cartes compréhensibles par tous, y compris par les touristes étrangers. Visionnaire, André Michelin écrit dans la préface du guide de 1900 : "Cet ouvrage paraît avec le siècle, il durera autant que lui".

1920 : la cuisine s'invite dans le guide

Vingt ans après sa création, les restaurants font leurs apparitions dans le guide. La première étoile de bonne table naît en 1926 et le guide Michelin devient payant au prix de 7 francs.


En 1931, la classification par étoiles se généralise, ce qui permet aux restaurants de développer rapidement leur notoriété : la première étoile pour "une très bonne table dans sa catégorie", la deuxième étoile "mérite le détour" et la troisième étoile  "mérite le voyage". Depuis, ces étoiles font et défont les réputations des plus grands chefs cuisiniers.


Pour réaliser ces classements complexes, une cinquantaine d’inspecteurs visitent anonymement les restaurants et dressent un rapport détaillé de la qualité de la cuisine et du service reçu.

Utilisé par les troupes américaines

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le guide n'est plus édité. Pourtant ses cartes détaillées de l'édition de 1939 sont récupérées par les troupes alliées pour se repérer. De nombreuses signalisations avaient étaient été détruites par les Allemands pour ralentir la progression des troupes françaises et américaines. 

Une reconnaissance mondiale

Depuis les années 1960, le guide s'exporte dans le monde entier, les meilleurs restaurants d'une trentaine de pays sont répertoriés. New York, Tokyo, Londres, les plus grandes capitales sont conquises par Bibendum, le personnage mythique de Michelin.


Chaque année, le guide se vend à près de 150.000 exemplaires, les premières éditions, devenues rares, sont aujourd'hui recherchées par les collectionneurs. L'édition 2017 qui paraît ce jeudi à 11 heures coûtera une vingtaine d'euros. Une soixantaine de restaurants recevront leur première étoile, ce qui devrait porter à 616 le nombre d'établissements français étoilés.

Plus d'articles

Sur le même sujet