Surbooking : une compagnie aérienne a-t-elle le droit de vous expulser d'un avion ?

POLÉMIQUE - Depuis l'expulsion violente d'un de ses passagers désigné par tirage au sort comme devant quitter un avion United Airlines, la pratique commerciale du surbooking (qui consiste à vendre plus de places que n'en compte l'appareil) pose question. LCI fait le point sur ce que dit la loi.

Les images ont choqué le monde entier. Captée par un autre passager de ce désormais fameux vol United Airlines reliant Chicago à Louisville, la vidéo montrant un docteur chinois violenté avec d'être expulsé manu militari de l'avion fait évidemment polémique. Tellement que le PDG de la companie américaine, Oscar Munoz, a dû publiquement présenter ses excuses. 

Pas les mêmes règles aux Etats-Unis et en Europe

Plus globalement, le cas de ce passager expulsé pose évidemment la question de la légitimité de cette pratique commerciale du surbooking - qui consiste, pour les compagnies aériennes, à vendre plus de billets que le nombre de places que contient l'avion (en pariant, notamment, sur le retard de certains passagers...) - et oblige à un rappel à la loi. 


Et, comme le montre, la vidéo ci-dessus, les règles divergent entre celles en vigueur aux Etats-Unis - on l'on peut effectivement être amené à quitter l'appareil alors que l'on est déjà dedans - et en Europe - où on vous interdit l'entrée dans l'avion avant l'embarquement. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques