Vitres teintées interdites : allez-vous devoir les changer ?

Vitres teintées interdites : allez-vous devoir les changer ?

VOITURE - C'est une question de semaines. Les vitres teintées seront bientôt interdites à l'avant du véhicule. Délai, sanction, degré d'opacité... vérifiez si vous êtes concerné par la mesure.

Les vitres fumées à l'avant de votre voiture sont sur la sellette. Le ministère de l'Intérieur a en effet décidé de les interdire très prochainement. De quoi parle-t-on exactement et que risquerez-vous si vous n'êtes pas en règle ? Voici 5 points pour y voir plus clair.

Quoi ? Interdiction du surteintage
C'est le surteintage des vitres latérales avant du véhicule qui est ciblé par la mesure (les pare-brises teintés sont déjà interdits). Les teintes dont la transmission de lumière visible (TLV) est inférieure à 70% devraient poser problème. C'est le taux avec lequel les véhicules neufs sont officiellement homologués. Voyez (ci-dessous) à quoi cela correspond dans les illustrations réalisées par l'Association sécurité et filtration des films pour vitrage ( ASFFV ). 


EN SAVOIR + >>  Vitres surteintées : 2 millions d'automobilistes vont être hors-la-loi

 Quand ? D'ici à janvier 2017
Un projet de décret devrait être adressé dans les semaines à venir au Conseil d'Etat pour une application d'ici au mois de janvier 2017. Objectif annoncé : garantir le bon contrôle de certains comportements dangereux tels que l'utilisation du téléphone au volant, la ceinture de sécurité pas attachée notamment, précisait Bernard Cazeneuve lors de la présentation de ses 26 mesures – il s'agit de la 23ème  – pour la Sécurité routière au début de l'année.

 Quelle sanction ? Amende et points
L'infraction pourrait être passible d'une amende et 135 euros et d'un retrait de 3 points de permis car il s'agit d'un enjeu de sécurité majeur, selon la Sécurité routière. 

EN SAVOIR + >>  Tongs, sandwich, maquillage... vous risquez une amende au volant

 Comment ôter le film ? Ammoniac ou vapeur
Les automobilistes concernés – ils seraient 2 millions d'après l'ASFFV – peuvent utiliser différentes méthodes assez fastidieuses pour enlever ces films dont la pose leur a tout de même coûté entre 250 et 600 euros. Soit en grattant le film après l'avoir aspergé d'ammoniac (le masque de protection est de rigueur). Soit en utilisant un nettoyeur vapeur pour faire fondre la colle du film, puis en nettoyant avec un solvant anti-adhésif. 

EN SAVOIR + 
>> 
Contester ses PV : vraies astuces et gros risques >>  Conduire en tongs : est-ce vraiment interdit ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques