Votre salaire ne va réellement dans votre poche qu'à partir du 29 juillet

Votre salaire ne va réellement dans votre poche qu'à partir du 29 juillet

IMPÔTS - Depuis le 1er janvier et jusqu'au 29 juillet, vous avez d'abord travaillé pour remplir les caisses de l'Etat (en profitant de ses services). C'est un jour de plus que l'an passé. Explications.

Entre la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l'impôt sur le revenu (IR) et les contributions sociales (CSG-CRDS), les salariés Français reversent à l'État plus de la moitié de ce qu'ils touchent. La "libération fiscale"  –  c'est-à-dire, à l'échelle d'une année, le jour à partir duquel le contribuable travaille pour lui et non plus pour remplir les caisses du pays  –  a reculé d'un jour en 2015 par rapport à 2014.

Cette année, c'est à partir du 29 juillet que les revenus des travailleurs arrivent réellement dans leur poche, selon un rapport de l' Institut économique Molinari , dévoilé par Le Figaro ce lundi 27 juillet. La France est ainsi quasiment le pays d'Europe où la pression fiscale est la plus forte. Il n'y a en effet qu'en Belgique où la "libération fiscale"  –  qui intervient le 6 août  –  se fait encore plus attendre.

57,5% de votre salaire dans les caisses de l'État

Les sommes prélevées aux actifs tricolores par le biais de la TVA de l'IR, et de la CSG-CRDS représentent ainsi en moyenne 57,5% du salaire, contre 45,1% dans l'Union européenne. Voici quelques exemples, pour l'année 2015, qui montrent que nos voisins européens sont globalement mieux lotis, au moins sur ce plan-là :
Chypre   le salarié chypriote est libéré de ses obligations fiscales et sociales dès le 31 mars, soit plus de deux fois plus vite qu'en France,
Royaume-Uni  9 mai,
Espagne   7 juin,
Allemagne   10 juillet,
Grèce  14 juillet.

TVA : PRINCIPALE RESSOURCE FISCALE DE L'ÉTAT |
La TVA est de loin la source de revenus la plus importante pour l'État français. Elle rapporte à elle seule 140 milliards d'euros (47% des recettes fiscales, chiffres 2013). L'impôt sur le revenu rapporte pour sa part 72 milliards d'euros (24%) et celui sur les sociétés, 53 milliards d'euros (18%). La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE)  –  notamment sur le carburant  –  pèse 14 milliards d'euros (4,5%). Le reste, 18 milliards (6%), provient entre autres de l'impôt sur la fortune (ISF) et des timbres fiscaux.

EN SAVOIR +
>> 
Prime pour l'emploi : les versements ont commencé mi-juin
>> 
Le prélèvement à la source sera bel et bien en place en 2018

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques