L'UFC-Que Choisir épingle 419 cosmétiques contenant des composés potentiellement toxiques

INGRÉDIENTS - L'UFC-Que Choisir publie ce mardi la liste actualisée des composés nocifs présents dans les produits cosmétiques grand public et utilisés au quotidien. Gel purifiant Eau précieuse, lait après-soleil d’Yves Rocher, lingettes intimes Carrefour... en voici quelques exemples.

Shampoings, crèmes pour bébés, lingettes, dentifrices, déodorants, laits pour le corps, vernis... tout y passe. L'UFC-Que Choisir publie ce mardi 21 février 2017 une base de donnée actualisée des substances indésirables qui se trouvent dans les produits cosmétiques. Nous avons rencontré Fabienne Maleysson, qui a rédigé l'enquête, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Cette liste est le fruit du travail des enquêteurs de l'association, mais aussi des consommateurs qui ont passé au crible les ingrédients mentionnés sur les étiquettes.


Ce catalogue répertorie à ce jour 419 produits et elle est appelée à évoluer en fonction des changements de formules qui pourraient être apportés par les fabricants. De quoi aider les chasseurs d'ingrédients douteux à faire leur choix face à la multitude des produits en rayon.


C'est ici et c'est gratuit pour consulter la liste de l'UFC-Que Choisir

Des produits conformes à la réglementation

Au total, onze composants ou familles de composants indésirables ont été trouvés à de nombreuses reprises dans ces centaines de cosmétiques observés à loupe. Il n'empêche que les produits mis en cause sont tous bel et bien conformes à la réglementation européenne, et donc parfaitement autorisés sur le marché. 


La Fédération des entreprises de beauté a d'ailleurs réagi sur son site dans la matinée à la publication de l'UFC-Que Choisir, dans dans un billet intitulé "Halte à l'intox...2" : "Pour une information en toute objectivité nous devons rappeler que nos produits sont sûrs grâce à la réglementation européenne qui est la plus sûre au monde [et] à une réglementation qui évolue pour tenir compte des dernières connaissances scientifiques et s'appuie sur un Comité d'experts indépendants [...]" 

Allergènes, irritants et perturbateurs endocriniens

Les principales inquiétudes sont liées à la présence des perturbateurs endocriniens et des allergènes dans ces cosmétiques du quotidien parfois destinés aussi aux bébés. Pas question ici de disqualifier certaines marques, car un même fabricant peut être irréprochable pour un produit et moins exemplaire pour un autre. En attendant que, comme l'UFC-Que Chosir l'appelle de ses vœux, "les pouvoirs publics instaurent des mesures réglementaires plus protectrices",  voici ci-dessous quelques exemples de produits concernés, issu du Top 10 établi par l'association de consommateurs. Pour chacun, les effets indésirables avérés ou soupçonnés sont mentionnés.


- Spray magique junior ultralissant pour cheveux Activilong : ethylhexyl methoxycinnamate, cyclopentasiloxane et BHT  (tous trois étant des perturbateurs endocriniens)


- Cold cream d’Avène, largement utilisée pour les bébés : phenoxyethanol, cyclopentasiloxane (deux perturbateurs endocriniens)


- Crème Dexeryl, un médicament fréquemment utilisé par les parents pour leurs jeunes enfants à la peau sèche  :

propylparaben (perturbateur endocrinien)


- Crème Prévention vergetures d’Elancyl : cyclopentasiloxane (perturbateur endocrinien que les femmes enceintes devraient éviter)


- Gel purifiant Eau précieuse : methylisothiazolinone et methylchloroisothiazolinone (deux allergènes) ainsi que triclosan et propylparaben (deux perturbateurs endocriniens)


- Gel douche nourrissant sans savon de Klorane : butylhydroxytoluène, butylparaben, propylparaben (trois perturbateurs endocriniens) et methylisothiazolinone (allergène)


- Soin intensif Miracle douceur soyeuse d'Aussie : methylchloroisothiazolinone et methylisothiazolinone (deux allergènes) ainsi que propylparaben et butylparaben (deux perturbateurs endocriniens)


- Lait après-soleil Protectyl d’Yves Rocher, potentiellement utilisé par toute la famille : cyclopentasiloxane, propylparaben, butylparaben, butylhydroxytoluène (quatre perturbateurs endocriniens)


- Lingettes intimes de Carrefour : butylparaben, propylparaben, sodium propylparaben (trois perturbateurs endocriniens) et sodium lauryl sulfate (irritant)

En vidéo

Encore trop de substances dangereuses dans les cosmétiques pour bébés

En vidéo

Cosmétiques : attention aux dates de péremption

En vidéo

Les cosmétiques bio peuvent aussi avoir des composés toxiques

Plus d'articles

Sur le même sujet